Kindle Fire : Amazon traîné en justice avant la sortie de la tablette

MarketingMobilitéTablettes
Amazon Kindle FIre tablette

Smartphone Technologies n’a pas attendu la sortie officielle de la tablette Kindle Fire pour assigner son constructeur en justice. Amazon est accusé d’infraction à cinq brevets.

Sacré revers pour Amazon : la tablette Kindle Fire, tout juste disponible en pré-commande, est déjà pointée du doigt pour une infraction à cinq technologies brevetées.

C’est la société californienne Smartphone Technologies qui revendique la propriété intellectuelle.

En date du 13 octobre, un recours a été dans ce sens auprès d’un tribunal texan alors même que la tablette n’est pas encore commercialisée.

Filiale du groupe américain Acacia Research (conseil en management pour les start-ups), Smartphone Technologies s’était déjà distingué en assignant RIM en justice, pour violation de copyright avec les smartphones BlackBerry.

Dans le cas présent, la technologie d’affichage, vraisemblablement cédée par Palm en 2002, est mise en jeu, au même titre que le protocole de connexion sans fil Wi-Fi, le module de calendrier et certaines commandes de base du système.

La Tribune précise toutefois qu’une interdiction pure et simple de commercialisation n’est pas à l’ordre du jour.

Un jugement en défaveur d’Amazon occasionnerait plutôt le versement d’un dédommagement financier estimé à quelques milliers de dollars.

Mise à disposition sur la boutique en ligne de son constructeur, la tablette Kindle Fire a déjà séduit près de 250 000 internautes qui l’ont réservée avant sa sortie officielle, le 15 novembre, pour 199 dollars.

Cette affaire est sans commune mesure avec la guerre des brevets qui oppose Apple à Samsung, mais la pugnacité du plaignant rappelle celle des “patent trolls”, ces entités souvent inconnues au bataillon, et qui font l’acquisition de licences par centaines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur