Kingston HyperX : la RAM met le turbo

Mobilité

Kingston a conçu des kits de DDR3 dual channel optimisés pour une utilisation en conjonction avec l’Ivy Bridge et ses processeurs Intel Core i7. A la clé, des performances améliorées en overclocking, jusqu’à 2666 MHz.

Optimisés pour une utilisation en conjonction avec la plate-forme Intel Ivy Bridge et plus particulièrement les processeurs Core i7, les nouveaux kits de RAM double canal HyperX montent en fréquence.

Jusqu’à 2666 MHz selon le fabricant Kingston.

Ces barrettes de 4 ou 8 Go sont livrées par paires, en cinq configurations qui ont en commun l’Extreme Memory Profile (XMP).

Voici quatre ans, Intel a mis en place cette certification par laquelle il s’orchestre, via des profils stockés à même le SPD, une interaction avec le BIOS de tout PC pour accroître les performances de l’ensemble.

En entrée de gamme, pour 74,99 dollars (environ 60 euros), s’affiche un kit à 2 x 4 Go, pour une fréquence maximale de 2133 MHz, sans compatibilité ECC, mais avec un temps de latence CAS de 11.

Un bon rapport qualité-prix si tant est que la vitesse d’exécution doive effectivement primer aux dépens de la capacité mémoire. D’autant plus que de tels bénéfices restent sujets à réserve au-delà du seuil des 2 GHz.

Même constat pour le KHX24C11T1K2/8X, poussé à 2400 MHz et 89,99 dollars (75 euros).

Mais le point phare du catalogue reste le KHX26C11T1K2/8X (deux modules de 4 Go), qui atteint les 2666 MHz moyennant une tension d’alimentation de 1,65 V, sans comparaison en la matière.

Des performances qui, quand bien même elles méritent un passage à la moulinette des benchmarks, satisferont essentiellement les utilisateurs d’applications gourmandes en ressources système et qui ne se seraient pas portés acquéreurs d’une station de travail.

Et Kingston de préciser à cet égard que la gamme HyperX, associée à la gravure à 22 nm de l’Ivy Bridge, “permet d’accélérer significativement les opérations de traitement et d’envisager par là même une expérience sans précédent“.

Egalement à l’oeuvre sur le front de la mémoire flash, Kingston a récemment aligné ses SSD HyperX 3K sur la concurrence avec des contrôleurs SandForce SF-2281 en S-ATA à 6 Gbit/s, pour toucher aux 550 Mo/s en lecture et tutoyer le seuil symbolique de l’euro au gigaoctet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur