Kiosque numérique : ePresse Premium étend ses fonctions et son cercle de titres

Marketing

Exploité par le GIE ePresse Premium, le kiosque numérique multi-titres passe en mode triple play ( PC, mobile, tablette) et vise un usage simple (identification unique, e-paiement).

Le GIE ePresse Premium étend les fonctionnalités de son kiosque numérique de journaux et magazines.

ePresse.fr avait été ouvert de façon expérimentale fin 2010 et vraiment lancé qu’à partir de la mi-2011.

Il se présente désormais sous la forme d’un guichet unique multi-titres pour une consultation “triple play” : PC, mobile, tablette (sous iOS et Android).

Ce groupement des principaux titres de la presse quotidienne nationale veut multiplier les canaux de distribution à l’ère numérique.

Il élargit son cercle aux news magazines, à la presse quotidienne régionale (PQR) mais aussi à la presse internationale avec un premier journal suisse (voir encadré)*.

“Le GIE poursuit en parallèle l’étude de projets pilotes avec ses partenaires Orange et Google, ainsi qu’avec Amazon, notamment autour d’outils d’agrégation des contenus de la presse”, précise le communiqué.

Sur le kiosque ePresse, les formules de paiement des journaux numériques sont étendues : achat à l’unité et acquisition de “packs” (à la journée, à la semaine ou au mois).

Dans le cadre de l’émission Le Buzz Media (Le Figaro, Orange), Xavier Spender, Président du GIE ePresse Premium, et Philippe Jannet, le nouveau directeur général DG, ont considéré que l’offre multi-titres ePresse correspondait davantage à un complément aux abonnements par titre. Et se trouvait donc “à l’intersection des offres” existantes.

Ainsi, dans le pack “Un jour”, il est possible de choisir trois quotidiens et un hebdomadaire pour 2,99 euros (un petit calcul de tête montre que le couplage est moins chers que si l’on se rend à un kiosque physique).

Des fonctions de recherche, d’alerte et d’archivages sont proposées aux abonnés.

Des jonctions sont également réalisées avec des réseaux sociaux. Dans la limite du raisonnable. “Nous n’allons pas proposer de journaux dans Facebook. Cela reste un outil marketing”, tempère Philippe Jannet.

Dans une volonté de simplifier l’usage, il est désormais possible de prendre son identifiant habituel (Gmail, Facebook, Twitter, OpenID, compte Orange, etc.) pour accéder au service, indépendamment du moyen de paiement sélectionné.

Parlons-en justement. Les moyens de paiement électronique sont aussi étendus : achat par carte bancaire et la facturation paiements Internet+ (via mobile ou Internet auprès des trois opérateurs Orange Bouygues Telecom et SFR).

Une dernière option rendue possible grâce à un accord technologique avec HiMedia qui met à disposition du GIE ses solutions “e-paiement” AlloPass et HiPay.

La plateforme ePresse est bâtie sur les technologies développées par miLibris et l’hébergement est assuré par SDV Plurimédia.

A l’origine, le GIE ePresse Premium avait vocation à unir les forces face à la puissance du portail agrégateur d’actualité Google News. Il était également question de monter un moteur alternatif de news pour contrer son influence.

Les relations se sont un peu arrangées entre les éditeurs de presse et le groupe Internet mais il est difficile de parler de véritable business équitable.

C’est aussi compliqué avec Apple qui exploite son propre kiosque numérique : Newsstand. “Aujourd’hui, nous ne sommes pas dedans”, déclare Xavier Spender.

“La proposition ne correspond pas à notre modèle économique. Etre dans Newsstand, c’est ne plus être sur le bureau des tablettes.”

Tout en poursuivant : “D’ailleurs, je ne suis pas sûr qu’Apple accepterait le kiosque ePresse dans Newsstand pusiqu’Apple cherche à avoir des relations directes avec les éditeurs.”

 Le kiosque ePresse accueille la PQR et s’ouvre à la presse francophone
Le GIE ePresse Premium distribue les titres de presse suivant : La Croix, Challenges, L’Equipe, Les Echos, Le Figaro, Libération, Le Parisien, L’Express, Le Nouvel Observateur et Le Point. Notons l’absence notoire du Monde et des titres du pôle Magazines du groupe Lagardère. Prochainement, L’Humanité, La Dépêche du Midi, Le Figaro Magazine, Le Midi Olympique, L’Equipe Magazine et France Football vont rejoindre le GIE. Il y a également un premier représentant de la presse francophone (hors de France) : Le Temps (Suisse).

Crédit photo : m.schuckart-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur