L’Internet mobile trouve enfin ses marques

Cloud

La 3ème édition de l’Observatoire de l’Internet mobile de GroupM et SFR Régie démontre que cet usage est de plus en plus plébiscité par les mobinautes, adeptes de la diversité des contenus proposés.

L’Internet mobile arrive à maturité : voilà le constat établi par le groupe d’agences média GroupM du groupe WPP et SFR Régie à l’occasion de la publication de la troisième édition de l’Observatoire de l’Internet Mobile.

Premier constat : les abonnés mobiles sont de plus en plus connectés. « Un possesseur de mobile sur deux dispose d’un abonnement lui permettant de se connecter à Internet », souligne Matthieu Barbé, directeur Business Intelligence pour GroupM Interaction.

En outre, le nombre d’options Internet illimité a tout simplement été multiplié par 2,6 en seulement deux ans (26% des abonnés en 2011, contre 10% en 2008).

En plus de se tourner davantage vers l’Internet mobile, les mobinautes sollicitent de plus en plus souvent ce type d’usage. Ainsi, plus d’un possesseur de mobile sur trois  se connecte au moins une fois par semaine « soit 11,4 millions des 16-65 ans », note Matthieu Barbé. Ce qui correspond à une progression de 59% entre 2010 et 2011.

Concernant les mobinautes les plus assidus, GroupM comptabilise 3,4 connexions par jour et par mobinaute, contre 1,6 connexion en 2010.

Pour accéder à l’Internet mobile, les mobinautes privilégient le portail de leur opérateur (SFR, Orange, Bouygues Telecom) (41%), une recherche sur un moteur dédié (26%), une application mobile téléchargée sur le terminal (14%) ou encore un site mobile répertorié dans les signets ou favoris (11%).

Dans son Observatoire, GroupM met également en avant la progression continue de la consommation des contenus mobiles.

« Nous notons une répartition équilibrée entre les sites et les applications » note Raphaël Pivert, directeur des études Business Intelligence de GroupM Interaction.

Le nombre moyen d’applications téléchargées a doublé en un an (20,6 applications gratuites en moyenne, et 3,2 payantes).

Les mobinautes plébiscitent davantage les applications de type média, météo/trafic, et celle dédiées aux réseaux sociaux, comme Facebook.

L’Internet mobile joue par ailleurs la carte de la complémentarité par rapport à l’Internet fixe. Les mobinautes font surtout appel à ce type d’usage désormais dans les transports (61%), au travail (59%), à leur domicile (55%), dans la rue (44%) et dans les lieux publics (43%).

GroupM souligne également dans son Observatoire que l’Internet mobile est aussi complémentaire des autres médias, comme la radio, voire la télévision, notamment sur les temps de déplacements.

Concernant les nouveaux usages en plein essor, le m-commerce commence à trouver sa place : 25% des mobinautes ont déjà effectué un achat sur leur mobile, mais il s’agit surtout de contenus dématérialisés, comme de la musique, des jeux vidéo, ou encore des billets de train…

La vidéo devient aussi un usage incontournable : 8 mobinautes sur 10 utilisent la vidéo (plate-forme vidéo comme YouTube, TV en direct) depuis leur terminal, soit 9,2 millions de personnes.

Les usages en mobilité ouvrent en outre la voie à de nouveaux services, basés notamment sur la géolocalisation, comme le « mobile street marketing », permettant d’envoyer sur un mobile des bons plans et des opérations promotionnelles valables dans des magasins proches de l’endroit où le mobinaute se trouve.

Méthodologie
Pour finaliser sa 3ème édition de l’Observatoire de l’Internet mobile, GroupM a mené une enquête en ligne exclusive auprès de 1007 individus âgés de 16 à 65 ans, du 20 au 25 janvier 2011.
Le périmètre de l’enquête a été fixé aux téléphones mobiles, hors tablettes.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur