L’aplomb de Free Mobile décontenance Michel-Edouard Leclerc

Marketing

Le patron de l’enseigne de grande distribution E.Leclerc est bluffé par la grille tarifaire de Free Mobile. Il va demander à son réseau d’opérateurs mobiles partenaires de s’aligner.

Visiblement, Michel-Edouard Leclerc se montre stupéfait des offres agressives Free Mobile.

Lui, le pourfendeur de “la vie chère” à la tête d’un groupe de grande distribution. Il veut également faire partager ses tarifs à ses clients.

Sur BFM Business, il a annoncé son intention de “convoquer tous les opérateurs de téléphonie” partenaires de son enseigne.

Et ce , dès la semaine prochaine. Avec un mot d’ordre : “Ce que Free fait, donnez-moi les conditions de le faire.”

Michel-Edouard Leclerc le reconnaît. Free Mobile “ouvre des portes” et “on ne va pas le laisser tout seul”.

Il sera difficile de trouver une solution miracle d’emblée et son expérience le prouve.

L’enseigne commercialise déjà une offre mobile en mode pré-payé (E.Leclerc Mobile), dont la création remonte à décembre 2007.

On retrouve derrière l’opérateur mobile virtuel Afone sur le réseau SFR.

La stratégie de diversification dans les télécoms du groupe E.Leclerc se révèle peu concluante en l’état actuel.

Difficile de savoir quel chiffre d’affaires son groupe génère avec le business de la téléphonie mobile.

Néanmoins, il demeure même assez timoré par rapport à une enseigne de grande distribution concurrente comme Auchan qui a pris le profil de MVNO sur le réseau SFR depuis 2006 et plus récemment fournisseur d’accès Internet avec Numericable (via sa filiale Auchan Telecom).

Crédit photo : ©-Yves-Damin-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur