L’arrivée de Leo Apotheker chez HP irrite le patron d’Oracle

Cloud

Larry Ellison proteste contre la nomination de Leo Apotheker au poste de CEO de HP. Il pointe du doigt la responsabilité présumée de l’ex-patron de SAP dans l’affaire TomorrowNow (vol de propriété intellectuelle d’Oracle par une filiale de l’éditeur allemand).

Le niveau conflictuel entre Oracle et HP est remonté d’un cran. En cause : l’annonce de la nomination de Leo Apotheker au poste de P-DG de HP, survenue en fin de semaine dernière.

Larry Ellison, P-DG d’Oracle,  n’a toujours pas digéré le clash  entre Oracle et la filiale TomorrowNow de SAP, accusé en 2005 de piller de la documentation portant sur des produits Oracle. Une pratique malveillante qui aurait perduré jusqu’en 2008.

Cette affaire a tourné en saga judiciaire aux Etats-Unis.

Au cours de la procédure de préparation du procès, SAP a reconnu dans les grandes lignes le délit mais considère que le préjudice porte sur des dizaines de millions de dollars et non pas sur un montant d’un milliard de dollars selon la vision d’Oracle.

Selon le Financial Times, Larry Ellison considère que “SAP a déjà publiquement avoué et accepté une responsabilité financière dans le vol systématique de propriété intellectuelle rattachée à Oracle depuis un certain temps”. Tout en poursuivant : “Une grande partie de cet espionnage industriel et de vol de propriété intellectuelle s’est produite lorsque Leo occupait les fonctions de P-DG de SAP.”

C’est de bonne guerre entre les deux groupes : HP a eu du mal à digérer la récente nomination de Mark Hurd, son ancien P-DG parti sur fond de scandale, à un poste de co-présidence chez Oracle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur