L’Ecole de l’Internet ouvre ses portes : les photos de la rentrée

Marketing

C’est la première promotion de l’Ecole Européenne des Métiers de l’Internet (EEMI). Ses fondateur Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic) et Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée) ont accueilli les élèves.

C’est la première rentrée de l’EEMI du nom de cet établissement parisien d’enseignement supérieur orienté TIC et multimédia.

Il a vocation à développer les compétences dans ce domaine qui manquent tant dans les entreprises françaises : (e-business, e-commerce etc.)

Sur la plaquette de l’EEMI, c’est alléchant : “formation inédite aux métiers de l’Internet”, “concept performant et innovant conçu avec les entreprises”, “des débouchés concrets pour des jeunes directement opérationnels”.

Lundi matin, les fondateurs de l’Ecole européenne des métiers de l’internet ont accueilli la première promotion composée de 140 élèves.

Installée au Palais Brongniart (ex-Bourse de Paris), l’école vise les 200 à 250 étudiants.

D’autres implantations géographiques sont prévues sur le territoire national (on évoque souvent Marseille).

Faut-il encore présenter les instigateurs : Xavier Niel (Iliad-Free), Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée.com) et Marc Simoncini (Meetic).

Ils sont venus accueillir ce matin les nouveaux élèves.

(de gauche à droite sur la photo)


Source Netmediaeurope, septembre 2011

“L’école propose un large panel de formations, allant de la gestion de projet, au web design, en passant par la programmation. Les secteurs de l’e-communication et du webmarketing ne sont évidemment pas oubliés”, rappelle Gizmodo.fr qui souligne aussitôt un bémol.

“L’école coûte tout de même 6500 euros à l’année, bien que dans les prix des écoles parisiennes classiques, il s’agit là d’un réel investissement.”

La nouvelle école privée, initialement présentée en juin, a vocation à apporter une formation post-bac en trois ans.

Elle est accessible à toutes les filières de l’enseignement.

15 bourses d’études EEMI seront offertes par les trois fondateurs issus de la Net-économie.

 Source Netmediaeurope, septembre 2011


 



Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur