L’ICANN favorise la création de noms de domaine en chinois

Cloud

La session plénière de l’ICANN, qui s’est déroulée la semaine dernière à Bruxelles, a entériné la création d’extensions en caractères chinois pour la Chine, Hong-Kong et Taïwan.

En dehors de la création de noms de domaine en “.xxx” pour identifier les sites pornographiques, la session plénière de l’ICANN, qui s’est déroulée la semaine dernière à Bruxelles, a permis d’avancer sur de nouvelles extensions au-delà des caractères latins au nom d’un développement d’un Internet prenant en compte la dimension multilingue.

Les adresses Internet pourront maintenant être écrites en caractères chinois.

De nouvelles extensions dans ce sens ont été créées dans ce sens pour la Chine, Hong-Kong et Taïwan. “Au départ, cela parait assez technique mais cela finit par avoir des incidences politiques fortes”, commente Loïc Damilaville, adjoint au directeur général de l’AFNIC (Association française pour le nommage Internet en coopération) qui gère notamment l’extension “.fr”.

“L’ouverture des extensions en caractères chinois pourraient démarrer assez rapidement.”

Ainsi, pour la Fédération de Russie, l’ouverture du “.rf”, extension fondée sur l’alphabet cyrillique, avance rapidement.

Une période “Sunrise” est ouverte : les titulaires de marques peuvent pré-réserver les noms de domaine qui touchent à leur propriété intellectuelle avant l’ouverture grand public.

Le “.rf” pourrait vraiment être mis en orbite entre juillet et octobre 2010.

Le principe d’autres extensions linguistiques pour des pays arabes comme l’Egypte, l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis est également validé. Une vingtaine de dossiers similaires sont en suspens.

Malgré ces évolutions qui semblent traduire une volonté d’ouvrir le Net à toutes les langues du monde, le flou demeure sur le processus global de création des nouvelles extensions au-delà des dossiers déjà ouverts.

Le comité de direction de l’ICANN planche toujours sur la prochaine version du Draft Applicant Guidebook (“guide de dépôt de candidatures pour des nouvelles extensions”) qui devrait être présentée la prochaine session ICANN qui se déroulera à Carthagène des Indes (Colombie) entre le 5 et 10 décembre.

Un séminaire du “board of directors”, prévu en septembre prochain, devrait servir à élaguer le sujet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur