L’iPhone 4 sort dans 17 nouveaux pays avec quelques couacs

Cloud

Apple annonce la mise sur le marché de l’iPhone 4 dans 17 nouveaux pays mais l’ambiance n’est pas toujours détendue sur place.

Depuis ce vendredi 30 juillet 2010, Apple étend son réseau de commercialisation de l’iPhone 4 à 17 nouveaux pays.

Après la première vague internationale (dans laquelle se trouvait la France), le smartphone nouvelle génération est désormais disponible sur 22 marchés.

Ce téléphone “intelligent” débarque donc en Australie, en Autriche, en Belgique, au Canada, au Danemark, en Finlande, à Hong Kong, en Irlande, en Italie, au Luxembourg, en Hollande, en Norvège, en Nouvelle-Zélande, à Singapour, en Espagne, en Suède et en Suisse.

Au Canada, le smartphone d’Apple sera vendu en mode débloqué (désimlocké).

Du côté des opérateurs mobiles canadiens, Rogers annonce un iPhone 4 à partir de 159 dollars canadiens pour un engagement de trois ans.

Pour remercier les clients fidèles à l’iPhone, l’opérateur Fido propose d’obtenir le smartphone dernier cri au même prix avec un renouvellement d’engagement sur trois ans.

Pour les aficionados belges de la “marque à la pomme”, l’arrivée de l’iPhone 4 s’annonce comme une délivrance après plusieurs mois d’attente.

Mais elle se révèle plus mouvementée que prévu, en dehors des longues files d’attente observées devant l’Apple Store de Namur par exemple.

Dans le prolongement des tests de Consumer Reports aux Etats-Unis et d’UFC-Que Choisir en France, Test-Achats (magazine belge comparable à notre 60 millions de consommateurs) considère qu’en zone urbaine, la qualité de la communication de l’iPhone 4 risque de baisser sensiblement voire même de s’interrompre dans les zones avec une moindre couverture réseau. “Un comportement évidemment inacceptable pour un téléphone”, considère-t-il.

En Nouvelle-Zélande, l’ambiance a été gâchée et c’est un euphémisme.

Selon l’AFP, les fans d’Apple qui  s’étaient postés devant les boutiques ont d’abord été éconduits et informés que la vente ne débuterait que dans l’après-midi.

Quelques heures plus tard, on leur signale finalement que seuls les titulaires d’un abonnement Vodafone, opérateur exclusif de l’iPhone dans ce pays, pourraient acheter l’appareil pour cause de pénurie.

Les clients ont alors fait part de leur mécontentement et de leur colère en dénonçant  “le cauchemar” et “l’échec épique” de ce lancement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur