La 3D de Canal+ s’écrase

Marketing
Canal Plus box

A compter du 24 janvier prochain, Canal+ suspendra jusqu’à nouvel ordre la diffusion de ses programmes en 3D sur le canal 18 de la Freebox Revolution.

A torts partagés avec les 30 000 clients aguichés dans le cadre restreint des offres fibre optique de Free, Canal+ ferme le rideau sur la déclinaison en 3D de ses programmes cryptés.

Alors que le concept peine à percer sur le petit écran, les foyers français se montrent toujours aussi frileux, voire réticents à l’idée de substituer à leurs écrans traditionnels des homologues habilités à offrir un rendu en relief.

Aussi, l’heure est à cette réorientation stratégique dont le canal 18 du bouquet télévisuel CanalSat fait les frais, au profit d’une promotion exacerbée de CanalPlay Infinity et sa VOD.

Inauguré peu avant l’été 2010 à l’occasion de la Coupe du Monde de football et tombé depuis en désuétude, le service a bénéficié d’un ultime sursis en février dernier.

Sous l’égide d’une promesse somme toute modeste (“au moins un film et un match de foot en 3D tous les mois“, dixit Canal+), le filon s’est consommé à petit feu.

Cantonné à jouer les deuxièmes rôles après moins d’un an d’exercice réel, l’ensemble tirera sa révérence le 24 janvier prochain, comme l’explique Planète CSAT.

Empreinte d’une jeunesse qui la rend aussi onéreuse que perfectible, la 3D actuelle balance encore entre la technologie active et son équivalent passif.

Certains lui préfèrent même un rendu auto-stéréoscopique (3D sans lunettes), opposant fermement leur discours à celui qui impose, à plus ou moins long terme, les hologrammes comme seuls maîtres à bord.

Pris entre les feux du plasma, des cristaux liquides et des panneaux LED, le consommateur n’a pas encore inclus dans son salon la troisième dimension vidéoludique, qui n’a dès lors guère de valeur ailleurs qu’au cinéma.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur