La BBC envisage d’ouvrir son iPlayer

Cloud

La BBC est actuellement en discussion avec l’OSC autour d’un projet de
lecteur open source ouvert à tous les utilisateurs.

La BBC a confirmé son intention de développer une version open source de son logiciel iPlayer. Les membres du BBC Trust ont accepté de rencontrer des représentants de l’Open Source Consortium (OSC) pour aborder le projet de développement d’un lecteur basé sur un code open source.

Le lecteur sera uniquement compatible avec les ordinateurs Windows au moment de son lancement en juillet, mais une version Apple est attendue pour l’automne.

“Il est inacceptable qu’une organisation publique, qui possède certainement les ressources et les capacités nécessaires pour fournir un lecteur média numérique qui ne tienne pas compte de la plate-forme sur laquelle il fonctionne, ait adopté une technologie qui exclut indirectement l’accès à son contenu à environ 25% du public disposant d’un système informatique,” a déclaré Rick Timmis, directeur exécutif de l’OSC.

“Imaginez que la BBC s’apprêtait à lancer de nouvelles chaînes, mais qui seraient uniquement compatibles avec une marque de télévision en particulier. Cela ferait grand bruit.”

L’OSC s’est déjà plaint de cette décision au BBC Trust, à l’ancien ministère du commerce et de l’industrie et à l’organisme de régulation de l’audiovisuel Ofcom.

Le BBC Trust s’est défendu en rappelant son intention d’offrir le service iPlayer à tous les utilisateurs, mais en précisant qu’il commencerait par le système d’exploitation le plus populaire.

“Je tiens à l’universalité et m’engage à fournir le lecteur BBC iPlayer à tous les britanniques qui paient leurs frais de licence,” a déclaré Ashley Highfield, directeur de la division médias et technologies futures de la BBC, lors du lancement de l’iPlayer.

“C’est là l’approche que nous avons toujours adoptée, mais nous avons toujours commencé par la plate-forme qui touche le plus grand nombre avant de poursuivre le déploiement à d’autres systèmes.”

Le service iPlayer permet aux Britanniques ayant payé leur redevance de regarder les programmes télévisés diffusés au cours des sept derniers jours.

Lorsqu’un programme est téléchargé, les spectateurs ont un délai de 30 jours pour le visionner, après quoi le fichier est automatiquement supprimé du PC utilisateur.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 16 juillet 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur