La Belle de Mai accueille les jeunes pousses IT

Cloud

La pépinière d’entreprises du pôle high-tech marseillais vient d’ouvrir. Particularité : elle abrite des spécialistes dans l’édition de contenus multimédia.

Il fait parti du pôle de compétitivité de dimension mondiale “Solutions communicantes et sécurisées”, retenu par le Gouvernement le 12 juillet dernier (voir édition du 12 juillet 2005). Il inaugurait un mois plus tôt l’ouverture d’une pépinière d’entreprises, deuxième phase de son déploiement en lieu et place de l’ancienne manufacture de tabac de Marseille. Le pôle de la Belle de Mai ambitionne de faire de ces quelques 30 000 m² situés tout près de la Méditerranée, un lieu incontournable dans les domaines de la création numérique, audiovisuelle et multimédia.

Une vingtaine de start-up composent déjà la pépinière fraîchement créée. Occupent notamment les lieux des éditeurs de contenu multimédia pour le Web et les mobiles, tels le guide en ligne des sorties et des loisirs Cityvox, ou encore la société Vox inzebox, qui fournit des solutions de géolocalisation et propose des visites guidées de plusieurs villes, depuis un téléphone mobile ou un pocket PC.

Les locataires du pôle de la Belle de Mai disposent de bureaux très bien équipés (haut débit sans fil, téléphone fixe et mobile…) et bénéficient de nombreux services mutualisés. Ils ont également la possibilité de consulter une équipe constituée d’une vingtaine d’experts aux compétences diverses : des juristes spécialisés dans le multimédia et la propriété industrielle, des analystes financiers, des experts en intelligence économique, des comptables…

La pépinière, qui reçoit de nombreuses candidatures, n’est pas aujourd’hui en mesure d’héberger de nouvelles entreprises. Elle s’efforce toutefois d’accompagner tous les candidats dans leur développement, en mettant ses infrastructures et ses compétences à leur disposition.

Rénovation à parachever

Une trentaine de nouvelles start-up seront accueillies dans la pépinière à partir d’avril prochain, date à laquelle sera livré le dernier tiers du pôle de la Belle de Mai, toujours en rénovation. Le premier tiers a été inauguré en juin 2004. Il a été livré avec des studios qui servent autant aux professionnels du cinéma, du théâtre et de la musique, qu’aux archives de l’Institut National de l’Audiovisuel (INA).

Quant aux aides qui seront accordées par l’Etat aux entreprises de la pépinière, suite à l’élection du pôle “Solutions communicantes et sécurisées”, il est trop tôt pour en mesurer l’ampleur. “Il n’y a pas encore eu d’annonces officielles du Gouvernement , indique Jean François Royer, chef de projet au développement économique d’Euroméditerranée. Par conséquent, nous ne connaissons pas aujourd’hui les détails des mesures qui seront prises. Quoi qu’il en soit, la sélection du projet de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur va renforcer l’attractivité et la notoriété du pôle de la Belle de mai.”

L’Etablissement public d’aménagement Euroméditerranée est l’un des partenaires de la ville de Marseille et de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, les deux fondateurs du pôle de la Belle de mai. Les autres soutiens financiers du pôle sont le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Etat et l’Union Européenne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur