La bible la plus ancienne disponible sur Internet

Mobilité

La British Library a annoncé la mise en ligne du Codex Sinaiticus, un manuscrit vieux de plus de 1600 ans.

La British Library a annoncé la mise en ligne prochaine d’une partie de la plus vieille bible du monde, qui deviendra ainsi accessible au grand public. Les fragments restants du Codex Sinaiticus, conservés en Grande-Bretagne, en Russie, en Allemagne et dans un monastère du Sinaï égyptien, seront numérisés et consultables pour la première fois depuis leur découverte.

“Grâce à la technologie, nous sommes aujourd’hui en mesure de rendre les artéfacts culturels les plus anciens, ceux là même qui étaient jusqu’à présent trop précieux pour être dévoilés au grand jour, accessibles à tous, avec une excellente qualité”, a déclaré à Reuters Ulrich Johannes Schneider, directeur de la Leipzig University Library, qui détient une partie du manuscrit.

Une première partie contenant le Livre des Psaumes et l’Evangile selon Saint-Marc sera mise en ligne jeudi, suivie de l’intégralité du texte d’ici juillet prochain.

Mais cette bible risque de susciter la polémique, puisqu’elle ne fait pas mention de la résurrection du Christ. Elle décrit comment les disciples ont pénétré dans la tombe de Jésus et, la trouvant vide, en sont repartis apeurés.

Le Codex Sinaiticus a été rédigé en grec il y a plus de 1600 ans. L’analyse de ses pages montre que la Bible a considérablement évolué au cours des siècles. La copie ne couvre qu’une partie du Nouveau Testament et ne contient aucun des livres que l’on trouve dans la Bible chrétienne d’aujourd’hui, tels que l’Epître de Barnabé et le Pasteur d’Hermas.

Le manuscrit avait été découvert par un théologien allemand en 1844 dans le monastère de Sainte-Catherine du Mont Sinaï, où demeurent encore des fragments de la Bible. Les sections de la British Library ont été rachetées aux autorités russes pour un montant de 100 000 livres sterling dans les années 1930.

Adaptation de l’article “World’s oldest bible goes online” de Vnunet.com en date du 22 juillet 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur