La Bourse croit au succès de Linux

Cloud

Lors de son premier jour d’introduction à la Bourse de Wall Street, Red Hat qui édite sa propre distribution de Linux a vu le cours de son action tripler pour terminer à +272%. Bénéficiant du soutien de plusieurs géants de l’informatique mondiale, le système d’exploitation ouvert gagne en popularité et fera l’objet d’une nouvelle cotation boursière avec l’introduction prochaine de Caldera.

Démarrant à 14 dollars, l’action en Bourse de la société Red Hat, qui distribue sa propre version de Linux, a réalisé une superbe introduction en clôturant à 52 dollars (+272%) dès sa première journée de cotation. Cette montée en flèche correspond au huitième record américain, le record étant détenu par le cours de l’action de la société theglobe.com qui avait augmenté de 606% dès sa première journée de cotation.

L’entrée en Bourse de Red Hat marque un nouveau tournant pour la société ainsi que pour Linux. Dans un rapport à l’administration américaine, l’éditeur signale que les ventes de sa distribution de Linux représentent 56% du marché de l’Unix libre. Il compte profiter de capitaux frais pour implanter de nouveaux bureaux hors du continent américain, après avoir déjà noué des alliances stratégiques avec Compaq, Dell (voir édition du 7 avril 1999), Netscape, IBM (voir édition du 19 février 1999), SAP et Oracle. Intel détient 4,5% des actions de la firme, et le Dow Jones valorise désormais la société à 2,96 milliards de dollars.

Ce succès répond à la popularité croissante du système d’exploitation, qui se place en alternative à Windows NT. L’année dernière, l’Unix libre a connu la plus forte croissance sur le marché des serveurs en revendiquant désormais 17% de parts de marché, derrière NT (36%) et Novell (24%) (voir édition du 1er avril 1999). Cependant, le sujet Linux reste une “question ouverte”, selon Matthew Nordan, analyste pour le cabinet Forrester Research. “Aucune grande compagnie ne fait tourner de grosses applications sur Linux”, indique le consultant. Et bien que Red Hat ait enregistré un chiffre d’affaires trimestriel de 2,8 millions de dollars, ses pertes pour la même période ont atteint 2,7 millions de dollars.

Dans le sillage de Red Hat, le concurrent Caldera prévoit une entrée en Bourse à partir du mois prochain au plus tôt. Se réclamant plus proche du marché des entreprises que des développeurs, Caldera a signé il y a quelques jours un accord avec Motorola afin de proposer OpenLinux sur sa famille de serveurs. L’éditeur prévoit en outre de lancer un serveur d’applications Linux dès le quatrième trimestre. Son produit inclura un outil d’administration Web complémentaire de l’offre déjà existante.

Pour en savoir plus : http://www.redhat.com (US).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur