La catch-up TV et la VoD tirent profit de la fermeture de Megaupload

Marketing

Depuis la fermeture du site Megaupload le 20 janvier dernier, les chaînes de TV françaises ont constaté que leurs plates-formes de catch-up TV et de VoD connaissent une forte croissance d’audience.

La fermeture de la plate-forme Megaupload par le FBI le 20 janvier dernier n’a apparemment pas été une mauvaise nouvelle pour tout le monde… notamment pour les chaînes de télévision françaises, et plus particulièrement les sites de Catch-up TV.

Sur son fil Twitter, Manuel Alduy, directeur du cinéma pour le groupe Canal+, a annoncé que la chaîne cryptée avait enregistré une progression de 20% du trafic sur l’offre de VoD payante (Video on Demand) CanalPlay.

Même constat pour les plates-formes de télévision de rattrapage gratuites, comme celles de M6 ou W9.

Selon Nicolas de Tavernost, président du directoire de la chaîne de télévision M6, “il semble que les utilisateurs de Megaupload sont venus voir les séries américaines sur nos offres gratuites et légales de TV replay. Depuis 15 jours, nous avons un trafic très important sur nos sites de TV replay ».

TF1, avec son service de « replay » de programmes  MyTF1.fr, n’est pas en reste. En 15 jours, son trafic aurait grimpé de 40%. Même écho pour la plate-forme de vidéo à la demande MyTF1vod.fr, qui a vu son trafic multiplier par 2, en nombre de visites, en visiteurs uniques et en pages vues, a confirmé la première chaîne française à Reuters, en se basant sur des chiffres de Google Analytics.

Les achats de vidéos qui en découlent ont également beaucoup progressé.

Revers de la médaille : la fermeture de Megaupload a aussi entraîné ces jours-ci un regain du P2P, une méthode de téléchargement réprimée par la loi Hadopi.

“La fermeture de Megaupload, c’est juste un frein temporaire au piratage. Il y a déjà des successeurs à Megaupload. Je suis assez sceptique”, a déclaré Olivier Ruffin, fondateur de replay.fr, deuxième plate-forme française de télévision de rattrapage, à l’AFP.

 

Crédit photo : © Scanrail – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur