La CCIA poursuit Microsoft en Europe

Cloud

La CCIA, une association américaine d’industriels de l’informatique, vient de déposer plainte contre Microsoft auprès de la Commission européenne pour abus de position dominante. Une plainte de 260 pages qui retrace les pratiques commerciales de l’éditeur de Redmond et se focalise sur les technologies intégrées à Windows XP et qui entraveraient la libre concurrence. Une plainte similaire a déjà été jugée irrecevable de l’autre côté de l’Atlantique.

Quand cela ne passe pas d’un côté, il faut essayer de l’autre. C’est ce qu’ont dû se dire les dirigeants de la Computer and Communications Industry Association (CCIA) qui ont déposé, mardi 11 février 2003, une plainte (un document de 260 pages) contre Microsoft auprès de la Commission européenne. La CCIA avait déjà, sans succès, tenté d’attaquer l’éditeur de Redmond aux Etats-Unis dans le cadre du procès antitrust (voir édition du 23 décembre 2003).

Windows XP en ligne de mireComposée d’industriels et d’éditeurs du secteur informatique dont AOL et Sun, la CCIA accuse Microsoft d’écraser la concurrence avec son OS Windows XP. “Windows XP viole les lois européennes sur la concurrence”, affirme Ed Black, président de l’association, dans un communiqué. “Notre plainte, poursuit-il, décrit comment Microsoft abuse de sa position dominante sur les marchés des systèmes d’exploitation, des navigateurs et des applications personnelles.” Pour la CCIA, seul un marché concurrentiel peut apporter un choix innovant et des prix compétitifs aux consommateurs. En clair, si la CCIA s’acharne, c’est pour le bien du consommateur… L’association souhaite notamment que Microsoft dissocie les navigateurs Internet Explorer et MSN du système d’exploitation. Elle demande également que Microsoft dévoile les termes de ses contrats passés avec les intégrateurs. Demande à laquelle il serait étonnant que l’éditeur réponde favorablement.

La Commission européenne se prononcera prochainement sur la validité de cette plainte, qui s’ajoute à de précédentes en cours d’étude du côté de Bruxelles. Recevable ou non, la plainte de la CCIA n’interférera cependant pas dans l’affaire qui oppose déjà les instances européennes et Microsoft sur son système Windows 2000 (voir édition du 28 octobre 2002). Les résultats de l’enquête sont attendus avant la fin du premier trimestre 2003.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur