La Chine expérimente sa propre technologie 3G

Mobilité

La technologie TD-SCDMA, soutenue par le gouvernement chinois, pourrait être contestée par les détenteurs de brevets sur le CDMA.

Selon des sources proches du gouvernement local, la Chine débutera bientôt les tests de sa propre technologie 3G, baptisée TD-SCDMA. Les industriels jugent ces expérimentations indispensables au lancement de services 3G dans le pays.

Un fournisseur de services chinois envisage également de tester la technologie TD-SCDMA développée par le gouvernement dans la ville semi-autonome de Hong Kong. Ces expériences seront en partie financées par le gouvernement de Hong Kong en coopération avec des entreprises locales, selon le site Pacific Epoch repris par le Beijing Morning Post.

Une technologie soumise aux brevets sur le CDMA

Cependant, les lois sur la protection de la propriété intellectuelle étant plus renforcées à Hongkong qu’en Chine, des détenteurs étrangers de brevets sur le CDMA comme Qualcomm pourraient contester l’utilisation du TD-SCDMA chinois. En effet, selon de récentes informations parues dans la presse, Qualcomm accorde déjà des licences contre paiement de royalties dans le cadre d’implémentations du TD-SCDMA dans d’autres pays. “Si le TD-SCDMA est déployé commercialement, des licences sur les brevets de Qualcomm seront requises”, prévenait Steve Altman, président de Qualcomm, dans une conférence avec des analystes financiers l’année dernière.

En dehors des tests prévus à Hong Kong, trois autre villes de Chine ont été choisies par le gouvernement pour implémenter des réseaux de tests, selon l’agence de presse semi-officielle Xinhua News Agency qui cite des sources anonymes proches du ministère de l’Industrie.

La technologie 3G chinoise ne devrait cependant pas être commercialisable avant la fin de l’année 2006. Certains fournisseurs de services locaux semblent montrer une certaine réticence à adopter ce standard, préférant utiliser des technologies plus anciennes et développées par des pays étrangers comme le W-CDMA et le CDMA2000.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 14 mars 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur