La Chine ne veut pas d’argent étranger

Régulations

Le gouvernement chinois a réaffirmé, ce week-end, qu’il n’entendait pas laisser les entreprises étrangères investir l’industrie Internet du pays.

Pendant que le premier ministres chinois goûtait l’hospitalité du Président de la république française, les autorités de Pékin ont réaffirmé leur volonté d’empêcher les entreprises étrangères d’investir dans le secteur des télécommunications. Zhang Chunjiang, qui dirige l’administration des télécommunications, s’en est expliqué, dimanche 24 octobre, dans une interview au China Daily Business Weekly. “Nous ne pouvons ignorer le désordre dans le marché du financement pour Internet, qui est dominé par les investisseurs étrangers.” Il a averti les entreprises déjà présentes: “Ceux qui ont déjà investi devront supporter seuls la responsabilité des pertes induites par les effets de la politique du gouvernement.” Le responsable chinois a toutefois laissé la porte entrouverte, expliquant que l’interdiction resterait en vigueur jusqu’à l’introduction d’une nouvelle législation. Parmi les entreprises visées figure Yahoo! Ce dernier avait annoncé un rapprochement avec Founder Electronics, une émanation de l’université de Pékin, pour développer son site Yahoo! China dans les milieux professionnels du pays.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur