La Chine, nouveau marché des portables Mac

Cloud

Les ventes d’ordinateurs compteront 20 % de portables cette année, une progression de plus de 14 %. La part de marché des portables devrait atteindre les 25 % de la totalité des ordinateurs d’ici à 2005. L’offensive d’Apple sur ce segment n’est donc pas vaine. Et ses machines sont désormais disponibles même en Chine, où l’iBook et Mac OS X viennent d’être lancés.

DisplaySearch, un cabinet d’étude, vient de conforter les choix stratégiques de la firme à la Pomme. Le marché des portables va croître en 2001 : 19.9 % de parts des ventes mondiales d’ordinateurs, en croissance soutenue par rapport à l’année dernière. Et la croissance du marché des ordinateurs nomades ne se fait pas en douceur : 14,4 % comparativement aux quelque 3,6 % de croissance que doit connaître le marché des ordinateurs de bureau. Selon la firme, les hautes résolutions avoisinant désormais les 1 600 X 1 200 sur les modèles les plus avancés, la qualité des écrans – et plus particulièrement des écrans TFT – surpasse celle des écrans CRT, les écrans cathodiques.

Apple a bien vu ce tournant (voir édition du 11 novembre 2000) et s’est focalisée dès le début d’année sur les ordinateurs portables. En proposant à la vente le PowerBook, puis l’iBook depuis le mois de mai, la firme a bien pris le vent. Ce départ contraste énormément avec l’année 2000 pendant laquelle la firme avait donné l’impression de ne pas savoir où donner de la tête. La tendance à la croissance sur le marché nomade devrait avoir des conséquences non négligeables sur le chiffre d’affaires de la Pomme en ce début d’année. Et les atouts d’Apple sur ce segment sont multiples, le principal étant la faible consommation de son électronique et l’autonomie de ses machines.

Un filon pour Apple ?

Pour mettre toutes les chances de son côté, la Pomme vient de lancer sur le marché chinois trois de ses plus récents produits : son écran plat 17 pouces, Mac OS X et le petit portable iBook. A la différence des autres marchés, c’est très clairement le système d’exploitation Mac OS X et ses qualités de mémoire protégée et de fonctionnement multitâche qui sont mis en avant pour les clients de l’Empire du Milieu. L’arrivée d’Apple sur ce marché géographique tout neuf pour la firme est sans doute à regarder de près. Apple s’en rapproche chaque mois un peu plus (voir édition du 2 janvier 2001). L’adoption de machines frappées de la Pomme capables d’afficher les caractères chinois sans broncher peut avoir un impact important dans ce pays qui compte à lui seul près de 20 % des habitants de la planète. De plus, une percée d’Apple de seulement 1 % lui ferait doubler sa base d’ordinateurs installés et passer à près de 7 % de parts de marché mondial ! Plus très loin des 10 % promis par Fred Anderson d’ici à 2005. Justement, l’année où les portables représenteraient un quart des ordinateurs installés sur la planète ! Alors, la Chine, un filon pour Apple ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur