La Chine prochain moteur de croissance de la Pomme ?

Mobilité

Apple serait en train de renforcer ses équipes destinées à l’empire du milieu. De nouveau investissements y seraient prévus pour 2002. Le nouveau système d’exploitation serait mis en première ligne pour initier la croissance, en raison de la facilité de localisation qu’il permet et de la qualité des jeux de caractères et de leur utilisation qu’il apporte.

La Chine et ses plus de 1 milliard d’habitants est-elle considérée comme prochain moteur de la croissance par Cupertino ? 2002 pourrait bien voir des changements de fond, si l’on veut bien en croire le site Think Secret : Apple serait prête à augmenter son équipe de management pour la région après y avoir mis en place une filiale à part entière. Les recrutements s’y seraient succédés et l’équipe compterait désormais des cadres issus de chez Dell et Intel. C’est Michael Yang, un ex-Dell, qui serait devenu responsable général fin mai pour la Chine. Son territoire couvre également Hong-Kong et Taiwan. Il remplace désormais Vincent Tai après que celui-ci a été 10 années en fonction à ce même poste et dont une des dernières actions aura été de préparer le lancement de portables en Chine (voir édition du 20 juin 2001).

Responsabiliser les distributeurs chinois

L’équipe montée aurait des attentes de croissance importantes pour l’année à venir. La Pomme est passée de quelque 2 % de part de marché il y a quelques années sur cette zone, à 0,2 % du marché des ordinateurs de bureau et à 0,1 % du marché des portables ! Un recul inacceptable sur un marché aux perspectives immenses. Les attentes démesurées de la nouvelle équipe seraient dues à la perspective de pouvoir vendre des produits portant le label Mac OS X. La facilité de localisation des applications grâce aux fonctionnalités du système permet de penser que la logithèque utilisable pourrait s’étoffer sous peu également. “La localisation peut se faire en très peu de temps, en comparaison avec Mac OS 9”, a expliqué Forest Liu, un utilisateur de Mac et un apôtre du Mac en Chine à nos confrères de MacCentral. Les distributeurs Apple pourraient “prendre toutes les responsabilités après avoir reçu une licence de distribution d’applications dans toute la Chine. Ils pourraient localiser les logiciels, traduire les manuels, imprimer et emballer le tout. Pour les développeurs cela représenterait un petit coup de pouce […]”. La Chine ne figurera pas dans les premiers pourvoyeurs de revenus immédiatement pour les éditeurs de logiciels, mais une meilleure représentativité d’Apple engagerait au moins un cercle vertueux. La Chine reste un des pays où la piraterie logicielle est la plus répandue.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur