La Chine repousse l’installation de son logiciel de filtrage

Cloud

La Chine a décidé de reporter le lancement de son logiciel de filtrage qui servirait à bloquer les contenus “pornographiques” sur Internet. Aurait-elle cédé aux pressions internationales ?

La Chine a décidé de reporter l’installation sur tous les nouveaux PC vendus sur son territoire du logiciel de filtrage “Green Dam” qualifié d’anti-pornographie. Il aurait ainsi pour but de filtrer à la source, sur Internet, les informations à caractère sexuel, même si celles-ci sont d’ordre scientifique ou liées à la santé.

Les autorités chinoises devaient normalement lancer la commercialisation de ce logiciel ce 1er juillet, mais elles ont fait machine arrière, en prévenant qu’il ne s’agissait que d’un report et non d’un abandon du projet. “Le gouvernement souhaiterait solliciter davantage d’avis pour perfectionner ce plan de pré-installation du logiciel”, a déclaré à l’agence de presse Chine Nouvelle un porte-parole du ministère chinois de l’Industrie et de la Technologie de l’information.

La Chine souhaite en effet laisser davantage de temps aux constructeurs d’ordinateurs pour leur permettre d’installer correctement et surtout massivement un tel logiciel. Aucune nouvelle date de lancement n’a pour le moment été officiellement annoncée.

Les condamnations sont arrivées de toute part

Depuis l’annonce de l’arrivée de Green Dam, un véritable tollé médiatique a surgi, relayé par quelques institutions officielles et des associations. La Commission européenne avait fustigé il y a quelques jours l’attitude de la Chine, en précisant que, selon l’UE, un tel logiciel de filtrage “censure l’Internet” et “limite la liberté d’expression”. Les Etats-Unis sont également allés dans le même sens via l’envoi d’une lettre officielle aux autorités chinoises par les représentants du ministère du Commerce.

Cette missive jouait sur la corde sensible des liens commerciaux pour faire courber l’échine à la Chine : “Imposer le logiciel Barrage Vert aux constructeurs et aux utilisateurs sans leur laisser la moindre liberté de décision est une façon trompeuse et non justifiée d’arriver à ses fins.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur