La clé USB Abra de CheckPoint veut réinventer le concept de bureau virtuel sécurisé

CloudPCPoste de travailSystèmes d'exploitation

L’éditeur de sécurité CheckPoint propose aux collaborateurs nomades d’utiliser sa clé USB Abra, qui permet de transformer un PC Windows en espace de travail virtuel dans lequel toutes les données stockées sont chiffrées.

CheckPoint se prépare à lancer à la fin mars sa nouvelle solution d’espace de travail sécurisé virtuel, CheckPoint Abra.

A l’heure où le “marché du nomadisme est mature”, comme l’a souligné David Darmon, directeur général France, lors d’une conférence de presse, cette solution est dédiée aux professionnels nomades qui souhaitent transformer n’importe quel PC en ordinateur d’entreprise, “en dématérialisant leur bureau de travail”.

Check Point Abra consiste en une clé USB Sandisk  qui permet, dès son branchement à n’importe quel PC sous Windows, d’avoir accès à un bureau virtuel sécurisé, ainsi qu’à ses fichiers et applications professionnels en se connectant à un réseau privé virtuel (VPN) intégré.

Sans surprise, Check Point mise à fond sur la sécurité des données

Ainsi, grâce à un logiciel de sécurité intégré, Abra se charge de chiffrer automatiquement toutes les données stockées sur son disque Flash, afin de sécuriser et de protéger l’ensemble des informations et fichiers qui transitent sur cette clé USB, et ce, alors que les collaborateurs utilisent des logiciels, comme Microsoft Excel ou Word, installés sur l’ordinateur auquel la clé USB est connectée.

De cette façon, aucune donnée ne transite et ne s’implante sur l’ordinateur hôte. Ce dispositif de stockage chiffré sur une clé USB permet de garantir la confidentialité des informations, même en cas de perte de ce support.

Par ailleurs, lors de l’ouverture du bureau virtuel sous Abra, son utilisateur doit d’abord passer par un processus d’identification pour pouvoir accéder au VPN de son entreprise et à l’ensemble de ses documents.

En outre, la fonctionnalité avancée de sécurité Program Control gère et surveille les différentes applications utilisées depuis Abra afin d’être en mesure de protéger le réseau d’entreprise contre les malwares.

Pour assurer la sécurisation des données dans cet espace de travail virtuel, Check Point explique que sa solution Abra crée une nouvelle instance d’explorer.exe après la validation de l’identification du collaborateur sur ce bureau. Ensuite, toutes les applications qui sont lancées le sont à partir de ce nouvel explorer.

David Darmon a précisé que ces clés USB Abra seront commercialisées à partir du 31 mars prochain, pour des capacités de stockages comprises entre 2 Go et 8 Go. Check Point avance un prix de 150 dollars pour la clé Sandisk de 4 Go, et de 210 dollars pour celle de 8 Go.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur