La cohabitation Linux/Windows selon Dell

Cloud
Information - news

Le constructeur texan injecte 20 millions de dollars dans Vmware. Pas si surprenant : cette ‘start-up’ fait des logiciels pour permettre à Linux et à Windows de fonctionner simultanément sur le même ordinateur. Ce qui séduit Dell Ventures, la filiale d’investissement.

Linux séduit de plus en plus de monde. Dernièrement, le constructeur américain Dell a annoncé un investissement de 20 millions de dollars dans Vmware, qui a développé une solution pour faire cohabiter sans peine le logiciel libre avec Windows. Histoire de préparer une transition en douceur ? Difficile à dire pour le moment. Reste que le spécialiste de la vente directe ne se lance pas seul : d’autres investisseurs comme Azure Capital Partners, Chase H&Q Capital Partners et le Goldman Sachs Group parient aussi sur Vmware. Cette entreprise est déjà célèbre parmi les développeurs qui veulent tester “les deux côtés” d’un site Web. Avec son logiciel, les programmeurs n’ont besoin que d’un ordinateur pour héberger la version serveur originale d’un site Web et d’un navigateur pour voir ce que l’utilisateur final verra.

Objectif de Vmware ? Faciliter le développement et la validation des sites Web via de multiples plate-formes et navigateurs. C’est un fait : la même page Web ne se ressemble pas et ne fonctionne pas de la même façon au travers de différents navigateurs. Pour cette raison, les développeurs ont besoin de tester le site au travers différentes versions de Microsoft Internet Explorer et Netscape Navigator sur différents systèmes d’exploitation. Pour ce faire, VMware autorise l’utilisateur à avoir de multiples versions de navigateurs installées et fonctionnant simultanément sur la même machine. Ce logiciel peut également être utilisé pour simuler l’interaction de plusieurs serveurs.

Les programmes d’investissements d’entreprise sont des moyens pour profiter de l’énergie et de la richesse potentielle des start-up. VMWare a lancé ses premiers produits sur le marché en mai 1999. Son logiciel supporte Linux, la version Intel de Solaris (Sun Microsystems), Windows NT et Windows 2000, FreeBSD et Linux. En revanche, VMWare ne prévoit pas de supporter BeOS.

Pour en savoir plus : VMware


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur