La communication unifiée, nouveau concept

Mobilité

La messagerie unifiée, qui consiste à accéder aux messages issus de différentes sources via plusieurs outils de communication, est en passe de transformer une simple boîte e-mail en portail d’accès. Si le concept est encore balbutiant, certains acteurs vont déjà plus loin et parlent de communication unifiée. Dans ce cas, il ne s’agit plus de stocker seulement l’information, mais de proposer des briques à valeur ajoutée permettant de consulter son agenda ou son calendrier et même de rerouter les appels…

De nouveau, le concept marketing “any time, anywhere” (partout, tout le temps) prend toute sa signification avec la messagerie unifiée. Avoir accès à un e-mail via son téléphone mobile, ou écouter un message vocal par l’intermédiaire de son PC, c’est ce que permet véritablement la messagerie unifiée. Plusieurs sociétés ont déjà compris toute l’importance de ce secteur et commencent à se positionner sur le créneau. Selon Frost & Sullivan, les ventes de solutions de messagerie unifiée auront pesé 35 millions de dollars en 1999. Mais surtout, elles devraient atteindre 18,1 milliards de dollars en 2006 (voir édition du 7 avril 2000).

Toutefois, la messagerie unifiée, qui avait auparavant essentiellement un rôle passif (c’est-à-dire stocker l’information et la restituer de plusieurs manières, vocale ou écrite) devient active. iPlanet ou Outrade, deux sociétés positionnées sur ce secteur, utilisent aujourd’hui le terme de “communication unifiée”. Autrement dit, le stade avancé de la messagerie unifiée. “Il s’agit ici de mettre de l’intelligence dans ce système afin de faire un suivi et un reroutage de l’appel. Le serveur va tout faire pour joindre la personne”, explique Alain Kadé, directeur technique Europe pour Outrade.com. La solution proposée permet de choisir le moment, le lieu et le terminal pour être informé des situations urgentes et choisir la méthode de réponse adéquate. La société met à disposition un numéro unique pour l’ensemble des voies de communication.

Mais, surtout, la communication unifiée s’entoure de nouvelles briques. iPlanet annonce à cet effet une plate-forme regroupant des services de messagerie, de notification de messages, des fonctionnalités de travail collaboratif ainsi qu’un accès à l’agenda et à son carnet d’adresses.

Enfin, une des nouveautés dans ce secteur est l’externalisation de l’application messagerie dans des Data Centers. La tendance venue d’outre-Atlantique devrait être largement reprise en Europe. Le développement de la messagerie unifiée était, en France, freiné par le coût élevé de l’installation, mais aussi par des difficultés à réunir les responsables des technologies voix et informatiques. Un des premiers à avoir réglé le problème est Critical Path, en proposant une commercialisation de son produit de manière all sourcing. Outrade reprend ce concept, mais uniquement selon le procédé de l’outsourcing et met ainsi à la porté des PME la communication unifiée. La tarification est de 25 à 280 francs par mois et par boite mail. Une autre tarification peut être envisagée, en fonction du volume des communications stockées. Alors que Critical Path n’envisage pas d’étendre ses Data Centers en Europe (au nombre de deux aujourd’hui, l’un à Londres et l’autre à Munich), Outrade, qui compte comme partenaires des sociétés de taille telles Cisco, HP ou Software.com, table sur sept centres à travers l’Europe. Pour le moment, seulement un est fonctionnel en France, le deuxième étant quasiment terminé. La solution d’Outrade n’est pas encore finalisée et devrait être disponible vers la fin du 1er trimestre 2001. Le produit n’est pour l’instant disponible qu’en version anglaise.

Selon Critical Path, la messagerie unifiée, pourtant la première étape vers la communication unifiée, n’a qu’une courte avance sur cette dernière. Très peu de clients sont tentés par la messagerie unifiée. Critical Path cite toutefois parmi ses clients des sites portails B to C à l’image de Liberty Surf. “Les entreprises doivent d’abord penser à rentabiliser leur application Notes ou Exchange avant de penser à migrer vers un nouveau type de messagerie”, estime Jean-Charles Cointot, directeur général de Critical Path. Et d’ajouter que l’application devrait connaître un réel développement d’ici 6 à 12 mois.

Pour en savoir plus :

* Outrade.com

* Critical Path

* iPlanet


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur