La console-OVNI Gizmondo débarque bientôt en Europe

Mobilité

La sortie commerciale de Gizmondo est prévue le 19 mai. Ce nouvel entrant sur le marché des consoles portables de jeux vidéo veut dépasser les fonctions ludiques.

Fonctions GPS, lecteur audio (fichiers MP3) et vidéo (format MPEG-4), interface Bluetooth, appareil photo, accès GPRS et, bien sûr, jeu vidéo. Sur le papier, les fonctionnalités de la Gizmondo sont si étendues qu’on hésite à la classer dans la catégorie des consoles de jeux vidéo portables. Et pourtant, l’appareil qui sera présenté le 19 mai prochain à l’occasion de l’E3 (le salon mondial du jeu vidéo qui se déroulera du 18 au 20 mai prochain à Los Angeles) s’apparente bien à une console de jeux et, par extension, de loisirs numériques. C’est aussi sa date officielle de sortie commerciale en Europe, même si le produit est vendu depuis plusieurs mois en Angleterre. En France, 700 magasins distribueront cet OVNI.

Pour le moment, seule une vingtaine de titres en tous genres est disponible pour cette console qui se veut aussi innovante qu’ambitieuse : Agaju: The Sacred Path , Toy Golf, Hockey Rage 2005, Trailblazer, Angel Fish, Fallen Kingdoms, Johnny Whatever… La plupart des jeux actuels sont développés en interne (par Gizmondo Studio pour les éditions Gizmondo Games) et SCi (Conflict: Desert Storm II et Conflict: Vietnam). Mais le constructeur, filiale de l’américain Tigers Telematics, promet que des acteurs prestigieux comme Ubisoft et Buena Vista Games viendront renforcer le catalogue de leur propres titres. Sans oublier Microsoft.

Sous Windows CE

Car, autre particularité de ce drôle d’objet, le système d’exploitation n’est autre que du Windows CE. Gizmondo a donc profité des particularités multimédia et de la plate-forme pour développer les services. La console Gizmondo sait donc lire le images Jpeg, prendre des photos, lire des vidéos MPEG-4 (taillée sur mesure) et des fichiers audios, envoyer des MMS/SMS, exploiter le GPS pour se localiser (voire intégrer l’environnement extérieur dans un jeu). De plus, elle communique en Bluetooth, USB 1.1 et GPRS. D’ailleurs, la console ne démarre pas sans carte Sim.

Côté matériel, la Gizmondo dispose d’un écran TFT de 240 x 320 pixels. Elle est alimentée par un processeur Samsung ARM9 de 400 MHz et une puce graphique 3D 128 bits Nvidia GoForce 4500. Enfin, un lecteur de carte SD accueillera les jeux et autres données numériques. Autant de caractéristiques alléchantes dont il conviendra de vérifier la qualité finale avant de se précipiter pour acquérir cette future concurrente des Nintendo GameBoy Advance, DS et autre Sony PSP. Ce sera notamment l’occasion de vérifier qu’une plate-forme comme Windows CE est assez stable pour ce type de produit.

D’autant que son prix de 349 euros est loin d’être des plus compétitifs (avec des jeux à 20, 30 ou 40 euros). Surtout face aux 150 euros de la DS ou aux 250 euros de la PSP attendue pour septembre prochain. Gizmondo prévoit également une version Smart Adds (entendre, “avec de la publicité”) pour 189 euros. Une autre version “Edition Speciale Smart Adds” sera proposée à 289 euros. Mais on ignore pour le moment ce qu’elle aura de “spéciale”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur