La consolidation de données comme source de différenciation stratégique

Cloud

La disponibilité de DB2 Information Integrator, outil de consolidation en temps réel de données issues de systèmes hétérogènes développé par IBM, est imminente. C’est l’occasion pour Aberdeen Group de souligner l’intérêt pour les entreprises de ce domaine applicatif.

Selon News.com, IBM devrait annoncer lors du Software Symposium for customers qui se tiendra cette semaine en Allemagne, à Munich, la disponibilité de DB2 Information Integrator, un outil d’intégration de données dont une version de test avait été présentée début février (voir édition du 6 février 2003). Issu d’un programme de recherche baptisé Xperanto, DB2 Information Integrator a pour fonction de collecter en temps réel les données de toute nature, structurées ou non, issues des diverses composantes d’un système d’information, sans nécessairement les stocker dans une base de données fédératrice de type data warehouse. DB2 Information Integrator appartient à un domaine applicatif appelé EII (enterprise information integration). Ce dernier diffère de l’extraction de données classique ou ETL (extract, transfer and load) utilisée dans le cadre des applications décisionnelles en ceci que, dans le cas de l’EII, l’extraction est réalisée en temps réel et non de façon périodique et qu’elle n’alimente pas forcément un data warehouse. L’avantage est de fournir des informations plus fraîches et d’éviter les coûts de maintenance d’un data warehouse. IBM n’est pas le seul fournisseur à proposer cette nouvelle classe d’outils : des concurrents tels BEA Systems ou Microsoft ont une stratégie en la matière. Il existe également des start-up, telles Nimble Technology ou MetraMatrix (voir édition du 21 février 2003), spécialistes de ces sujets.

Dégager un “savoir” sur l’environnementA l’occasion de ce lancement, le cabinet d’études Aberdeen Group a prédit un bel avenir aux solutions d’EII car non seulement elles permettent de réaliser des économies, en simplifiant la synchronisation de sources de données hétérogènes, mais elles sont également une nouvelle source d’avantage compétitif. Le raisonnement d’Aberdeen est le suivant : il est désormais très difficile de dégager un avantage compétitif par la seule installation d’un logiciel puisque, depuis une quinzaine d’années, la tendance est à l’intégration de progiciels du marché plutôt qu’au développement de logiciels maison. Comment ces progiciels pourraient-ils être source de différenciation stratégique pour une entreprise puisque ses concurrents ont les mêmes ? Pour Aberdeen, en matière d’informatique, le principal levier de différenciation réside désormais dans la capacité à exploiter et à valoriser l’information produite par les systèmes transactionnels de l’entreprise, voire ceux de sa chaîne de valeur, information disséminée dans de multiples structures de données (bases de données relationnelles ou non, fichiers plats, tableurs?). L’enjeu est d’établir des corrélations entre ces informations afin d’en dégager un savoir inédit sur le contexte dans lequel évolue l’entreprise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur