La crise rend-t-elle Linux plus séduisant pour les entreprises ?

Cloud

Selon une enquête IDC réalisée pour Novell, un DSI sur deux “réfléchit sérieusement” à déployer l’OS libre Linux dans leur entreprise.

Et si la mauvaise conjoncture économique qui sévit finissait par profiter aux système d’exploitation open source ? Cela pourrait être le constat dégagé par l’étude menée par le cabinet IDC pour l’éditeur Novell auprès des DSI de 330 entreprises dans le monde.

Ainsi, selon IDC, plus de la moitié des responsables informatiques sondés ont affirmé qu’ils allaient accélérer l’intégration de Linux dans leur SI cette année. Essentiellement en raison de la baisse de leurs investissements IT : 1 directeur informatique sur 6 a avoué que son budget informatique avait été réduit pour l’année.

72% d’entre eux songent même sérieusement à adopter Linux pour faire tourner leur serveur en 2009, et 68% réfléchissent déjà à l’installer sur les postes de travail de leur entreprise.

49% d’entre eux comptent faire de cet OS open source le principal système d’exploitation de leur serveur d’ici cinq ans. En outre, 88 % des sondés prévoient également d’évaluer, de déployer ou d’augmenter leur utilisation de logiciels de virtualisation dans les systèmes d’exploitation de Linux au cours des deux ans à venir.

Mais des obstacles freinent encore l’adoption sans limite de Linux dans l’entreprise. Les DSI pointent du doigt le nombre insuffisant d’applications existant pour le système d’exploitation open source.

Le manque d’interopérabilité, notamment avec le système Windows, pose également problème : pour 67 % des décideurs interrogés, l’interopérabilité et la manoeuvrabilité entre Linux et Windows sont des critères de choix déterminants. Car 97% des DSI déclarent que leurs entreprises possèdent déjà des serveurs sous Windows…

Méthodologie employée par IDC
Pour réaliser son étude commandée par Novell, IDC a interrogé les DSI de 330 organisations comptant plus de 100 salariés dans le monde : 78 en Europe de l’Ouest, 118 en Amérique du Nord et du Sud et 134 dans la région Asie-Pacifique.

————————————————————————————————————

Virtualisation hétérogène : réduction de la complexité

Microsoft et Novell ont beaucoup surprise les acteurs du marché en signant un accord de partenariat technologique et commercial. Si les puristes de Linux hurlaient à la traîtrise de Novell, nombreux étaient les observateurs à s’interroger sur la logique de ce partenariat pour le moins antagoniste en apparence. Pourtant, les besoins d’interopérabilité augmentaient, les standards s’imposaient. Ce document présente les avantages du partenariat Microsoft-Novell pour proposer une solution de virtualisation hétérogène et optimum.

Téléchargez gratuitement le livre blanc.

————————————————————————————————————-


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur