La difficile mue de la distribution Apple

Cloud

Deux revendeurs de la Pomme viennent de fermer leurs portes coup sur coup aux Etats-Unis, tandis que le géant Australien Buzzle est en redressement judiciaire. Alors que Gateway vient de réduire son propre réseau et que les bruits d’une ouverture d’un réseau propre à la firme de Cupertino s’accentuent, quelles modifications sont à prévoir dans la distribution des Mac ?

Durant les mois de mars et d’avril, ComputerWare, l’un des premiers revendeurs de la Pomme dans la baie de San Francisco a fermé ses portes inopinément, tandis qu’un autre magasin, The Computer Store, Texan cette fois-ci, cherchant à changer de main depuis trois mois se propose aux enchères sur eBay. Et Buzzle, la plus grande chaîne de vente d’ordinateurs en Australie est sous le coup d’un redressement judiciaire. Elle croule sous les dettes. Même Gateway s’est empressé de fermer ses points de distribution canadiens ainsi que quelques-uns de ses sites de vente américains, en réponse au ralentissement du secteur.

La future offensive d’Apple dont on ne fait que percevoir les préparatifs, ne sera pas des plus aisées et beaucoup d’informations tendent à le souligner. L’un des principaux problèmes de la Pomme est celui de sa visibilité sur le marché. Si la firme a recommencé à faire de la publicité à la télévision, parfois à la radio et un peu dans les journaux, il faut bien dire que dans la cacophonie des messages, des hommes en bleu d’Intel aux multiples constructeurs de PC, sa présence reste peu visible, même si elle est à chaque fois marquante. Sans compter que les points de ventes ne sont pas non plus des plus faciles à trouver ! Et la disparition de certains de ses revendeurs n’est pas pour augmenter cette visibilité.

La réaction de façade d’Apple à ces déconvenues est placide : “les produits d’Apple sont disponibles auprès de milliers de revendeurs dans le monde entier”, a indiqué la firme. “Il n’est pas rare que quelques-unes de ces entreprises changent de main chaque année”. La firme de Cupertino a beau jeu d’avancer cette explication : sa relation avec certains de ses revendeurs s’est dégradée peu à peu dans beaucoup de pays du monde, des Etats-Unis au Japon en passant par la France ou la Suisse. Les commerçants touchés accusent la Pomme de rogner sur les marges et de ne pas leur mettre à disposition un système de vente dynamique. Sans parler de leurs relations au jour le jour…

Les magasins de la Pomme

La Pomme serait elle-même, en train de préparer un réseau de distribution lui appartenant. La rumeur court depuis longtemps maintenant (voir édition du 25 septembre 2000). Il semble qu’Apple a réussi à monter une équipe de choc pour piloter son réseau de vente (voir édition du 5 mars 2001). La présence du PDG de Gap au sein de son conseil d’administration n’est vraisemblablement pas inutile en cela (voir édition du 22 août 2000). La firme va sans doute s’appuyer sur les services de Descartes (voir édition du 25 avril 2001), un spécialiste de la gestion de l’information logistique

Vers un meilleur système de prévision des ventes

Cette stratégie nécessite pour la firme, un accès aux ventes en temps réel. Si son site de vente Apple Store est en mesure d’être interconnecté à ses systèmes de gestion industriels, la multitude de ses revendeurs ne le sont pas. Impossible donc d’en attendre de la réactivité. En revanche, avec ses propres magasins, Apple répond à deux de ses principales préoccupations : être vue par ses clients (actuels et potentiels) d’une part, et réagir en temps réel à la demande d’autre part. Ses magasins, s’ils sont bien connectés aux services de Descartes, lui fourniront, quelle que soit leur implantation dans le monde, les informations pour produire dans les temps, le nombre de Mac attendu par ses clients ! Et ne plus louper de ventes… Après Palo Alto (voir édition du 20 novembre 2000), Chicago, New York dont le site a déjà été photographié par Go2Mac), Savannah ou Littletown, il est plus que probable que Paris, Londres ou Rome soient prévus…

Pour en savoir plus :

* Le site de Descartes (en anglais)

* Les photos du futur site d’Apple à New York selon Go2Mac (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur