La direction d’Iliad dévoile les contours du projet Free Mobile

Mobilité

Lors de la présentation de ses résultats, le groupe Internet a révélé quelques points-clés de sa future stratégie dans la mobilité.

“Un magnifique projet qui nous passionne”. C’est ainsi que Maxime Lombardini, Directeur général d’Iliad, décrit le projet Free Mobile. A l’occasion de la présentation de ses résultats 2008, le groupe télécoms a confirmé sa candidature à la quatrième licence 3G selon les modalités présentés par le gouvernement en début d’année.

L’opérateur considère cette démarche d’attribution de licence “pro-concurrentielle” et s’aligne sur le calendrier fixé par les pouvoirs publics et l’Autorité de régulation des communications et des postes (Arcep). Un prochain décret devrait préciser les démarches à suivre pour présenter les candidatures. L’appel d’offre devrait être lancé en avril et les dépôts des dossiers des postulants devraient survenir d’ici fin juin. L’Arcep prévoit une attribution de la licence dans le courant du quatrième trimestre 2009.

En quoi consiste cette licence  réservée à “un nouvel entrant” ? Il s’agit d’un bloc de fréquences de 5 MZh dans la bande 2,1 GHz, associé à 5 MHz dans la bande 900 MHz. Coût de la licence : 210 millions d’euros. Quid des deux autres blocs cédés en parallèle ? S’ils sont plutôt destinés aux opérateurs déjà existants, rien n’empêcherait Free de poser aussi sa candidature. “Cela dépend des conditions mais on les connaît pas précisément”, commente l’opérateur qui a visiblement envie de secouer la fourmilière du marché mobile avec “une offre simple à un prix attractif” baptisée Free Mobile.

L’Arcep a fixé des conditions d’attributions comme la nécessité de couvrir en propre 25% de la population puis la possibilité de passer des accords d’itinérance avec les autres opérateurs. Au nom de la centralisation des antennes-relais, des accès de partage de points hauts devront être signés. A l’instar de son réseau fixe, Iliad/Free parie d’emblée sur le “full-IP” avec des équipements évolutifs : la 3G naturellement mais aussi la LTE (ou 4G) qui poindra son nez à la même période en France, selon le calendrier de l’Arcep.

Les premiers clients Free Mobile au second semestre 2011 ?

Jeudi matin, la direction d’Iliad/Free a dévoilé quelques points-clés de sa stratégie en cas de candidature retenue. Une offre commerciale sera lancée dès la signature d’un accord d’itinérance. “Il faut compter sur un délai de 20 mois entre l’attribution de la licence et le premier client sur le réseau”, déclare Xavier Niel, co-fondateur et Vice-président du conseil d’administration du groupe Iliad en charge de la stratégie.

Autrement dit, Free Mobile pourrait devenir une réalité pour les Français dans le courant du second semestre 2011 si tout se passe bien. En attendant, on peut toujours se rabattre sur l’offre d’Alice maintenue au sein du groupe qui fournit “4 heures d’appels par mois vers les mobiles pendant la première année”.

(lire la fin de l’article page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur