La division Mac de Microsoft se démène

Mobilité

Entourage, Office, MSN : des améliorations sont programmées pour trois des grandes applications Mac du géant de Redmond. De quoi ravir les utilisateurs, notamment ceux qui attendaient une version d’Outlook pour Mac OS X.

Plan de mise à jour d’Office pour Mac OS X, intégration du support d’Exchange dans Entourage, développement de MSN… Microsoft semble vouloir faire feu de tout bois sur la plate-forme Mac. Mais quid d’Internet Explorer ? Le site Think Secret se pose la question et révèle que les ressources nécessaires à l’amélioration du navigateur ne sont pas réunies. Pourtant, la mise à jour de sa version Mac est attendue, maintenant qu’Apple, avec Safari, a clairement prouvé que ses machines n’étaient pas responsables du manque de dynamisme du produit Microsoft ! Comparée à Safari, OmniWeb ou Chimera, la version 5.2 d’Explorer est lente et, de plus, ne supporte pas un certain nombre de standards du Web. Il n’empêche que les moyens de la Mac BU (l’équipe de développement Mac de Microsoft) ne sont pas illimités et que celle-ci semble davantage se focaliser sur des applications plus rentables : la suite Office, et Entourage en particulier. Office pour Mac OS X a fait l’objet de trois mises à jour mineures depuis son lancement et pourrait bénéficier d’une amélioration notable dans le courant de l’année 2003 ou au début de 2004. Comme l’indique le New York Times, les logiciels Microsoft suivent généralement un cycle de vie de 18 à 24 mois et il se dit, entre autres, que OneNote serait ajouté à Office. Cette application permet d’agréger des notes manuscrites, vocales, voire des extraits de documents pour les réutiliser exclusivement dans des documents Office. Cela dit, on sait d’ores et déjà que c’est Entourage qui ouvrira le bal en embarquant de nouvelles fonctions très attendues.

Le logiciel de courrier électronique va effectivement intégrer le support d’Exchange d’ici l’été 2003. “Il s’agit de notre solution Exchange initiale et nous allons continuer de travailler pour fournir aux utilisateurs d’Entourage X les outils de communication, de gestion d’informations personnelles et d’agendas dans un environnement mixte, PC et Mac. Nombre de nos clients évoluent dans ce type d’environnement et nous ne pouvons les laisser attendre davantage”, a confié Jessica Sommer, la responsable produit de la MacBU, à MacCentral. Selon Microsoft, l’ajout d’un “module” transformant Entourage en client Exchange entend répondre à une forte demande de sa clientèle professionnelle qui se plaint notamment de ne plus pouvoir accéder aux calendriers partagés du logiciel de communication en entreprise. Microsoft prévoit donc de fournir à Entourage un service d’annuaire capable de rechercher des listes d’adresses globales, d’être synchronisé sur un serveur Exchange et d’améliorer le rendu des textes des e-mails issus d’Outlook pour Windows. Outlook, justement, ne sera pas développé pour Mac OS X ainsi qu’il avait été précédemment supposé. Seule une version pour Mac OS 9 subsiste, qui ne devrait plus être mise à jour. En parallèle et toujours selon Think Secret, la MacBU terminerait le développement de MSN 8 pour Mac OS X ainsi que celui du client MSN ad hoc.

Mise en garde d’Apple

Les enjeux qui conduisent la destinée des quelque 200 personnes de l’unité spécialisée Mac de Microsoft sont en pleine mutation. Et si Apple cherche apparemment à prendre une relative indépendance vis-à-vis de Microsoft, elle ne souhaite pas être lâchée par l’éditeur. Dans son dernier document destiné à la commission des opérations boursières américaines (la SEC), elle souligne sa compétition avec Microsoft dans plusieurs domaines. Une réalité historique, momentanément occultée pendant cinq années par les accords signés en 1997 entre les deux sociétés. “En conséquence, l’intérêt de Microsoft de produire des logiciels pour Mac OS après l’expiration de ces accords pourrait être influencé par la perception des intérêts de Microsoft en tant que vendeur du système d’exploitation Windows. L’arrêt de Microsoft Office et d’autres produits pour la plate-forme Mac pourrait avoir un effet néfaste sur les ventes de la société et sur les résultats opérationnels”, explique le document remis à la SEC. Cette mise en garde écrite ne doit pas être prise à la légère. Même si Microsoft semble continuer à vouloir prouver sa bonne volonté et son engagement sur la plate-forme d’Apple, l’éditeur semble montrer une certaine résistance face à Keynote, Mail, Address Book, iCal et Safari. Kevin Browne, l’ex-patron de la MacBU remplacé en décembre par Roz Ho, ancienne patronne de l’antenne Mac de Microsoft dans la Silicon Valley, avait l’habitude de le dire : “Tant que Microsoft y voit son intérêt et fait des affaires, il y aura des logiciels pour Mac.” Ce qui précède semble prouver que Bill Gates pense comme lui et qu’il ne se rendra pas sans combattre. Tant mieux pour la concurrence et l’innovation !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur