La Dreamcast presque gratuite ?

Mobilité

Aux Etats-Unis, Sega prépare la distribution gratuite de sa console de jeu en échange de l’inscription payante à un service Internet à haut débit.

Face au rouleau-compresseur Sony, dont la Playstation 2 a battu des records de vente dès les premiers jours de sa sortie au Japon, Sega est contraint de trouver des parades. L’une d’elle, dévoilée par notre confrère Cnet, pourrait être le lancement sur le marché américain d’un abonnement Internet à 22 dollars (130 francs) par mois, en échange d’une Dreamcast gratuite accompagnée de son clavier.

Prévu pour l’automne, cet abonnement d’une durée obligatoire de deux ans serait accompagné de services à haut débit, lequel est souvent nécessaire pour jouer à plusieurs en ligne. Mais comme pour les ordinateurs à crédit déguisé, le piège reste le même. Au bout d’un an, les utilisateurs se retrouvent prisonniers d’une machine dépassée. Et l’arrivée en 2001 de la X-Box de Microsoft risque d’accélérer la tendance…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur