La famille royale saoudienne s’immisce dans le capital de Twitter

Cloud

Propriété à 95% du prince saoudien Alwaleed ben Talal, le fonds d’investissement Kingdom Holding injecte 300 millions de dollars dans le capital de Twitter.

Via son fonds d’investissement personnel Kingdom Holding, le prince saoudien Alwaleed ben Talal s’immisce dans le capital de Twitter, à hauteur de 300 millions de dollars.

Neveu du roi Abdullah, l’intéressé n’en est plus à ses premières oeuvres dans le domaine. Le magnat possède déjà des actions dans Apple, eBay ou encore Motorola. Sa fortune est estimée à 21,3 milliards de dollars.

Ses vues sur un écosystème social en pleine explosion se concrétisent, des suites de “plusieurs mois de négociations“, alors que dans les contrées de la péninsule arabique, la popularité de la plate-forme de micro-blogging a décuplé en un an.

Le Royaume s’accorde à reconnaître l’importance des médias sociaux et encourage leurs perspectives de développement“, assurent les analystes sur place.

Pour Twitter, les levées de fonds s’enchaînent à un rythme tel que le P-DG Dick Costolo peut rêver de réunir sous son égide de nouvelles composantes-clés de l’écosystème applicatif qui gravite autour du service aux 100 millions d’utilisateurs.

En août dernier, le groupe russe DST Global avait apporté à l’édifice la coquette somme de 800 millions de dollars, contribuant à mettre Twitter sur les rails d’une opération séduction à destination des annonceurs.

Bloomberg évoque à cet égard une stratégie payante au sens propre, pour un cumul de revenus publicitaires évalués à 139,5 millions de dollars sur l’exercice 2011.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur