La fin de la lune de miel entre Marc Simoncini et Meetic ?

Cloud

Le fondateur de Meetic pourrait vendre ses parts (22,98%) dans le site de rencontres, tout comme son associé américain Match (26,72%). Ils ont confié un mandat commun dans ce sens à la banque d’affaires Messier Partner.

Le capital de Meetic pourrait être profondément remodelé à terme.

Un communiqué de presse indique que Marc Simoncini, fondateur de Meetic,  pourrait vendre ses parts (22,98%) dans le capital de la société exploitant le site européen de rencontres si une bonne opportunité se présentait.

C’est également le cas de la société Match Pegasus, qui représente le site américain Match.com (propriété du groupe IAC de Barry Diller).

Un partenariat stratégique avait été scellé en juin 2009 avec le concurrent de Meetic pour développer le business en commun en Europe.

Propriétaire de 26,72% des parts de Meetic (avec la position de deuxième actionnaire), Match Pegasus pourrait aussi de désengager en fonction des propositions. Mais les manoeuvres de vente semblent coordonnées.

Dans un communiqué de presse, Marc Simoncini et Match Pegasus annoncent qu’ils ont confié à la banque d’affaires Messier Partner un mandat commun “afin d’évaluer toutes les options stratégiques pour la société et ses actionnaires”.

Mais Meetic précise aussitôt qu’aucune “offre d’acquisition n’a été reçue dans le cadre de ce mandat”.

Marc Simoncini et Match se réservent le droit “de prendre toute décision appropriée au vu des analyses qui leur seront soumises au terme du mandat” qui vient d’être confié à la banque-conseil de l’ex-dirigeant de Vivendi Universal.

Toutes les précautions sont prises pour tenter de rassurer les investisseurs car 50% du capital de Meetic est coté à la Bourse (compartiment B – NYSE Euronext).

“Marc Simoncini et Match se réservant de prendre toute décision appropriée au vu des analyses qui leur seront soumises au terme du mandat qui vient d’etre donné.”

Dans son édition en date du 12 septembre, le Journal du Dimanche évoque plusieurs hypothèses, dont une cession pure et simple à Match.com ou une vente des parts à des fonds d’investissement comme Apax Partners, Cinven ou encore Carlyle.

En 2009, Meetic, présent dans 16 pays européen et décliné en 13 langues, a réalisé un chiffre d’affaires de 158 millions d’euros et revendique 849 000 membres payants (avec un churn de 14%).

Parallèlement, Marc Simoncini veut développement son activité de financement de start-up à travers une autre société (Jaina Capital). Il a déjà pris des positions dans Zilok (location en ligne) ou Appsfire (annuaire d’applications).

Meetic et Match.com : une co-entreprise pour couvrir l’Amérique latine
A la fin du premier trimestre 2010, Meetic et Match.com, filiale de IAC ont confirmé la création  d’une société commune (50/50) pour le développement de leurs activités en Amérique Latine. La société de Marc Simoncini apporte ParPerfeito tandis que Match.com regroupe ses activités développées dans les autres pays d’Amérique Latine. “Match.com assure le contrôle opérationnel de la nouvelle entité”, précise-t-on au sur la présentation institutionnelle. Le chiffre d’affaires cumulé de la nouvelle entité s’élève à 12 millions d’euros.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur