La fondation LiMo s’apprête à lancer une distribution Linux pour mobiles

Mobilité

Lancée en janvier 2007, la LiMo Foundation dévoilera en mars son premier OS Linux pour mobiles.

Soutenu par Google et l’Open Handset Alliance, le nouveau système d’exploitation pour mobiles Android devra très prochainement rivaliser avec un autre projet “open source”, qui est lui porté par la LiMo Foundation (pour “Linux Mobile Foundation”). Créée début 2007 par Motorola, NEC, NTT DoCoMo, Panasonic, Samsung et Vodafone, cette fondation a au total rallié à sa cause 24 acteurs, parmi lesquels le norvégien Trolltech (récemment entré dans le giron de Nokia) et le français Purple Labs.

Conformément à ce qu’elle avait annoncé lors de sa création, la fondation va sortir en mars une première version de LiMo, sa plateforme “ouverte” pour les terminaux mobiles. Basée sur Linux, celle-ci s’appuiera sur différents composants qui ont déjà été exploités par les créateurs de LiMo dans leurs terminaux.

LiMo vient parallèlement de publier sur son site un ensemble d’interfaces de programmation (API) en bêta, visant à faciliter les développements par des tiers.

Avant le lancement, LiMo présentera son système sur le salon Mobile World Congress de Barcelone, du 11 au 14 février. Elle y dévoilera aussi de premiers modèles de terminaux tournant sous ce système d’exploitation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur