La fondation Linux appelle au respect de Microsoft

Cloud

Le directeur de la Linux Foundation a rappelé à l’ordre la communauté open
source à l’occasion du salon LinuxWorld.

Pour s’améliorer, Linux doit reconnaître le leadership de Microsoft dans certains domaines, a déclaré Jim Zemlin, directeur exécutif de la Linux Foundation, à l’occasion du salon Linuxworld de San Fransisco.

Linux est devenu un système d’exploitation courant et se trouve aujourd’hui au premier stade de sa vie. La seconde étape nécessitera une stratégie différente de la première, a-t-il expliqué.

Les éditeurs open source doivent admettre que Windows est ici pour durer et qu’avec Microsoft, ils forment un duopole sur le marché des systèmes d’exploitation. La communauté Linux se doit par conséquent de respecter Microsoft et non de le ridiculiser.

“Il y a certaines choses que Windows fait très bien”, ajoute Jim Zemlin. Microsoft a par exemple excellé dans la stratégie marketing de ses systèmes d’exploitation et est également doué pour repousser ses concurrents.

Bien que Jim Zemlin ait déconseillé de lancer de vastes campagnes marketing et d’instaurer un système de relations publiques à la manière de Microsoft, il estime que la communauté Linux devrait reconnaître et défier les idées reçues sur le logiciel plutôt que de le renier.

“C’est une question de leadership – reconnaître pour nous que le monde voit parfois l’open source ou les licences open source comme un risque”, précise-t-il. De nombreuses sociétés évitent de participer aux listes de diffusion open source car les discussions qui s’y tiennent tendent à provoquer de véritables guerres.

Pourtant, Linux a bel et bien des points forts contre lesquels les logiciels propriétaires ne peuvent lutter. Parce que le modèle de développement open source amène les développeurs à collaborer, il favorise un développement beaucoup plus rapide.

Il a également cité certains projets existants de la Linux Foundation qui cherchent à résoudre certains problèmes de Linux. Le groupe a notamment initié le mois dernier un projet baptisé “Green Linux” dont la mission est de réduire la consommation d’énergie globale des logiciels.

Jim Zemlin a enfin appelé à une meilleure synchronisation entre les projets. A l’heure où les projets logiciels regroupent de plus en plus des projets multiples, il serait avantageux de synchroniser les calendriers de publication.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 9 août 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur