La Fondation Mozilla livre la version bêta de Thunderbird 1.5

Cloud

Gestion des mises à jour et outil antiphishing sont parmi les nombreuses nouveautés proposées par cette mise à jour majeure.

La Fondation Mozilla enchaîne la disponibilité des nouvelles versions de ses produits. Après la bêta 1 de Firefox 1.5 (voir édition du ), l’éditeur a annoncé, vendredi 9 septembre, la disponibilité de son client de messagerie Thunderbird 1.5, lui aussi en version bêta 1. Pour le moment, la version bêta n’est proposée qu’en anglais pour Windows, Mac OS X et Linux. Comme pour le navigateur, cette nouvelle version s’apparente à une mise à jour majeure du produit.

Parmi les nouveautés, la nouvelle version prend désormais en charge le Podcasting en complément du lecteur de fils RSS d’actualités en continu, une gestion simplifiée et optimisée des mises à jour, un outil antiphishing et de nombreuses autres améliorations autour de la sécurité comme l’intégration du protocole d’authentification Kerboros à base de clés de chiffrement ou l’intégration d’un filtre antispam côté serveur. Signalons également la suppression des pièces jointes (qui optimisera le traitement des e-mails dont on souhaite conserver le contenu principal) ou l’enregistrement automatique en brouillon d’un courriel en cours de rédaction. Voire, la vérification orthographique en temps réel.

Le calendrier de sortie de Thunderbird 1.5 suivra, à quelques jours près, celui de Firefox. La bêta 2 de Thunderbird devrait arriver début octobre et la RC1 (release candidate) à la fin de ce même mois. On peut donc espérer une version finale pour le mois de novembre, décembre au plus tard. Les impatients peuvent cependant déjà installer cette version bêta de Thunderbird, laquelle, plutôt destinée aux développeurs, est susceptible d’évoluer au fil des semaines qui viennent.

Firefox face à une nouvelle vulnérabilité
Firefox est victime d’une nouvelle faille de sécurité. Le célèbre navigateur alternatif gère mal certaines adresses Internet particulièrement longues où apparaissent de nombreux tirets. Selon Tom Ferris, qui a découvert la vulnérabilité le 6 septembre dernier, la faille permet de faire planter le navigateur, voire de permettre à un attaquant de prendre le contrôle distant de la machine. Toutes les versions de Firefox seraient touchées, y compris la récente 1.06 et la bêta 1.5. Ainsi que les versions 1.8 et inférieures de Mozilla. La Fondation Mozilla propose déjà un correctif qui consiste simplement à désactiver l’option “network.enableIDN” que l’on peut réaliser manuellement en tapant “about:config” dans la barre d’adresses puis en changeant la valeur “true” par “false” de la fonction en question. Le bug devrait être corrigé à l’occasion de la bêta 2 de Firefox.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur