La France encore à la traîne sur l’Internet

Régulations

Une étude présentée par Louis Harris et Packard-Bell souligne que les Européens perçoivent l’Internet comme un outil de communication majeur pour l’avenir. Fait connu, les chiffres révèlent aussi que les foyers français sont parmi les moins équipés d’Europe.

Une nouvelle étude réalisée par l’institut Louis Harris en partenariat avec le constructeur grand public Packard Bell souligne qu’en moyenne 76% des Européens “considèrent que l’Internet et l’e-mail sont les moyens de communications qui auront le plus d’impact sur leur relation avec les autres dans le futur”. Après avoir interrogé plus de 3400 foyers équipés d’un ordinateur en Belgique, en France et dans six autres pays d’Europe de l’Ouest, l’institut Louis Harris explique que les plus convaincus sont les Britanniques (84% d’entre eux voient l’Internet comme un outil de communication révolutionnaire), tandis que la France et la Belgique sont bons derniers (69% et 66% respectivement). Globalement, une grande majorité des sondés (71%) considèrent l’Internet comme un outil qui rapproche les gens et facilite le contact. Pas moins de 63% d’entre eux indiquent même que l’Internet permet de reprendre aisément une correspondance ancienne.

Analysant l’équipement des foyers en 1998, l’étude indique que les Pays-Bas sont en tête du panel, avec 24% d’utilisateurs de l’Internet. Avec une moyenne de 8,5% de foyers européens internautes, la France se distingue à nouveau en occupant le dernier rang (3,9%) derrière l’Espagne (5,1%) et la Suède (6,3%). S’interrogeant sur le mode d’utilisation préféré pour l’Internet, le constructeur Packard Bell relève que l’ordinateur restera dans les années à venir le moyen de connexion privilégié pour 45% des Européens. L’Allemagne et la Hollande privilégient en tout cas cette réponse. En France, les utilisateurs semblent davantage souhaiter la convergence du mobile, de l’ordinateur et de la télévision interactive. Seulement 39% des français interrogés considère le micro comme support idéal pour le Net du futur, et n’hésitent pas à évoquer le téléphone portable muni d’un écran ou la TV reliée au réseau. A noter que le Royaume-Uni est l’unique pays cité à considérer que le mobile Internet surpassera bientôt l’ordinateur pour surfer sur la Toile.

Enfin, le micro à la maison est globalement perçu comme un outil indispensable à l’éducation pour réussir sa vie professionnelle. Signe de l’informatisation croissante des foyers, seulement 40% d’entre eux estiment qu’avoir une machine chez soi est un signe de promotion sociale.

Pour en savoir plus : http://www.packardbell-europe.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur