La France future gagnante du e-commerce

Régulations

Selon un rapport Visa International, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni représenteront le trio de tête du commerce électronique européen entre entreprises à l’horizon 2003.

Le tiercé gagnant du commerce électronique européen entre professionnels ? A en croire les derniers chiffres d’une étude Visa International, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni représenteront en 2003 près de 80% des achats en volume sur le Vieux Continent. Alors que le marché mondial pourrait atteindre plus de mille milliards de dollars, l’Europe devrait représenter environ 180 millions de dollars (contre presque 8 millions de dollars aujourd’hui).

Le commerce électronique entre entreprises devrait toucher avant tout les services et la production. Ensuite, les activités des pouvoirs publics, l’éducation, les services financiers et la vente au détail compléteront le panorama de la vente sur Internet.

“L’Internet fournira un terrain de jeu pour les prestataires. Il permettra aux entreprises d’identifier rapidement le fournisseur ou le partenaire qui répondront à leurs besoins, qu’elles soient basées à Francfort ou à Jakarta. En outre, de nombreuses organisations utiliseront cette même technologie pour développer leurs relations avec leur fournisseurs principaux, au niveau mondial et local”, a indiqué Nicki Bisgaard, responsable chez Visa.

L’organisme bancaire s’est même hasardé à donner la répartition des activités. Moins de la moitié (39%) des ventes entre professionnels concerneront la maintenance, la réparation et des services de gestion des ressources, comme l’équipement informatique ou le travail intérimaire. Près de 12% seront rattachées au voyage à travers la réservation de vols aériens, l’hébergement ou la location de voiture.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur