La France a la culture du multi-écran

MobilitéRégulationsTablettes
france-multi-ecran

TNS Sofres estime que la vie numérique des Français évolue dans une logique de complémentarité entre smartphones, tablettes et ordinateurs personnels.

Si les Français se connectent encore majoritairement au Net via leur ordinateur, ils sont de plus en plus nombreux à utiliser smartphones et tablettes. 9% d’entre eux exploitent même activement ces trois types de terminaux.

Ainsi s’expriment les principales conclusions établies par TNS Sofres dans son étude Multi-Screen Behave. Basée sur des mesures passive (données comportementales) et déclaratives (critères sociodémographiques, intentions d’achat…), cette enquête a été menée du 8 au 14 novembre 2013 auprès d’un échantillon de 756 individus âgés de 18 à 65 ans, selon la méthode des quotas.

Cette tendance à la multiplication et à la diversification des écrans au sein des foyers français reflète les implications complexes de l’ère post-PC. Elle se répercute par ailleurs sur les modes de consommation du contenu numérique. Entre mobilité, interaction tactile et usages ‘enrichis’ dictés par la montée en puissance du (très) haut débit, les habitudes des internautes évoluent dans une logique de complémentarité entre ordinateur personnel (90% de taux d’équipement), smartphone (45%) et tablette tactile (23%).

La quasi-totalité (96%) de ceux qui déclarent posséder un PC ou un Mac l’utilisent pour surfer sur le Web. La proportion reste moins importante pour les smartphones (73%) et les tablettes (16%). Elle met d’autant plus en lumière cette frange de population non connectée dans laquelle entrent, selon TNS Sofres, 10% des Français âgés de 18 à 65 ans.

Une estimation qui corrobore celle rendue cet été par Médiamétrie et GfK. Les deux instituts estimaient à 6,7 millions le nombre de foyers ‘exclus’ de la révolution numérique. Ce contraste ne semble pas réellement ressortir à une mouvance idéologique de résistance, mais plutôt aux difficultés éprouvées dans l’utilisation d’Internet par les populations les plus âgées et/ou qui ont grandi dans un contexte technologique particulier.

Bien installés dans l’Hexagone, ordinateurs, smartphones et tablettes constituent autant de vitrines d’accès aux contenus numériques. La vidéo en ligne tire son épingle du jeu, essentiellement parmi les 15-24 ans, cette génération des ‘digital natives’ qui passe, au dernier pointage de Médiamétrie, près de 10 heures par mois sur YouTube, Dailymotion et consorts.

On assiste aussi à la naissance d’usages spécifiques à certains écrans. Illustration avec cette part croissante de tablonautes qui s’essaient au concept de la ‘Social TV’. Cette ramification du multi-écran consiste à commenter en direct un programme diffusé à la télévision. Dans un autre registre, l’expérience multiplateforme a un fort impact sur le parcours d’achat des consommateurs. Pour les annonceurs, c’est autant de contraintes techniques, mais aussi de possibilités d’atteindre sa cible.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de la Google TV ?

Crédit illustration : Maxx Studio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur