La France, numéro trois européen pour les dépenses en services IT

Cloud

Selon Forrester, le volume des dépenses dédiés au sein des entreprises françaises va croître de 28% entre 2006 et 2011.

Une étude* publiée en début de mois par Forrester Research place la France au troisième rang en Europe, en ce qui concerne les dépenses en services informatiques. Les dépenses IT devraient passer de 21 milliards de dollars en 2006 à 27 milliards de dollars en 2011.

La croissance est tirée par le business process outsourcing (BPO ou l’externalisation des processus fonctionnels) avec un taux de croissance annuel moyen de 11,5% entre 2006 et 2011, les investissements dans des services liés aux projets (+5,6% sur cette même période), mais aussi l’externalisation d’infrastructures (+2,7%). En ce qui concerne l’externalisation d’applications, dont le taux de croissance annuel moyen (TCAM) est évalué à 9% entre 2006 et 2011, la croissance française se situe néanmoins en dessous de la moyenne européenne.

L’institut d’analyses IT fait ressortir plusieurs faits saillants du marché de l’Hexagone. Outre le fait qu’il serait confronté à une pénurie imminente d’informaticiens (voir édition du 9 mars 2006), le marché IT français se caractérise, selon lui, par la préférence accordée par les entreprises aux fournisseurs IT français ou francophones. Le cabinet affirme en effet que même si “de grandes sociétés internationales sont bien représentées en France, des prestataires comme Atos Origin, Sopra, Sogeti et Thales tirent profit de leurs origines nationales”. Les outsourceurs francophones d’Afrique du Nord ou de Roumanie seraient également privilégiés dans le cadre de l’externalisation.

Privatisations et levées des freins à lexternalisation

Forrester attribue, par ailleurs, aux privatisations récentes de grandes administrations comme EDF un enthousiasme accru pour les services IT afin de répondre à des impératifs de productivité.

Enfin la résistance des employés et des syndicats à l’outsourcing, considéré comme le principal frein à cette pratique, serait en baisse, toujours d’après Forrester. Bien qu’elle soit “enracinée dans la culture française”, cette réticence des Français a considérablement évolué, les “soi-disant contraintes françaises étant certainement exagérées”.

* French IT Services Spending Forecast: 2006 To 2011, par Forrester Research.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur