La Freebox Optique va débarquer dans les salons d’ici mi-octobre

Cloud

L’offre Freebox Optique sera disponible à partir de mi-septembre sur Paris.
Comptez un mois de délai. Les détails du dispositif avec le DG de Free.

(Correction de l’article : 04/07/09) Free ne veut pas rater le coche de la fibre pour la rentrée. Le 31 août, le service d’accès Internet du groupe Iliad a fourni le descriptif de son offre très haut débit Freebox Optique, dont la première annonce remonte à septembre 2006. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une offre de type fibre à domicile (Fiber to the home ou FTTH) facturée au même prix que l’offre ADSL de référence de Free : 29,99 euros par mois. Sans aucune notion de location de décodeur ou de période d’engagement, assure le fournisseur d’accès Internet.

La formule très haut débit repose sur du triple play : Internet à 100 Mbit/s en réception et 50 Mbit/s en émission, téléphonie avec appels illimités vers les postes fixes de 49 destinations et des services audiovisuels sur deux téléviseurs. Un des deux postes TV peut accéder au bouquet Free TV et ses 100 chaînes, ainsi que des canaux en haute définition*.

Côté hardware, l’offre Freebox Optique repose sur deux piliers : le boîtier Freebox Optique compatible haute définition, dotée de 4 ports Ethernet, intégrant les fonctions routeur et Wi-Fi et la Freebox HD également compatible haute définition mais qui inclut un magnétoscope numérique. Cette dernière pouvant être reliée à la Freebox Optique en Ethernet ou en Wi-Fi.

Comment Free s’est-il organisé pour accueillir les demandes de souscription ? Tout d’abord, inutile de se ruer sur le téléphone pour souscrire à l’offre. Si l’offre est ouverte aux clients ADSL de Free et aux prospects, les adhésions ne débuteront que mi-septembre et il faut compter un mois de délai “à compter de la validation de la demande de l’abonné” avant la livraison de la Freebox Optique.

Deuxième bémol: le périmètre desservi pour le lancement de l’offre très haut débit, qui sera limité aux arrondissements du XVème [et non XIV comme précédemment indiqué, nldr] et XXème arrondissements de Paris “sous réserve d’éligibilité et des autorisations nécessaires” en provenance des gestionnaires du domaine public et/ou des propriétaires (ou de leurs représentants habilités : bailleurs, syndics ?) des immeubles concernés.

Une cellule d’assistance dédiée mais impossible de pré-réserver

Pour le support d’assistance, Free assure avoir pris les devants. “Nous avons monté une cellule dédiée avec des collaborateurs qui ont été formés pour répondre aux questions spécifiques”, explique Maxime Lombardini, Directeur général de Free. Des prestataires externes seront mis à contribution pour la partie câblage à l’intérieur des appartements. Mais ce volet d’intervention serait compris dans l’offre TTC de la Freebox Optique.

Dans ses conditions, l’extension de la disponibilité de l’offre de la Freebox Optique va avancer à pas de fourmis. “Un plan de travail précis a été fixé mais nous ne pouvons pas communiquer à ce stade sur la date à laquelle nous serons en mesure de couvrir Paris dans son intégralité”, explique Maxime Lombardini, Directeur général d’Iliad/Free.

On l’a compris, difficile de donner des engagements d’échéance de disponibilité vis-à-vis des clients impatients. “Nous ne pouvons pas lancer un système de pré-réservation car nous ne sommes pas les seuls intervenants dans le déploiement de la fibre”, commente Maxime Lombardini. “Entre l’accès aux fourreaux et le passage de la fibre en vertical dans les bâtiments, d’autres acteurs sont impliqués dans la boucle.”

La bataille de la fibre ne fait que commencer. Notons que le groupe Iliad/Free présentera ses résultats semestriels mardi prochain. ce sera l’occasion pour la direction de Free de donner des éléments réactualisés sur sa stratégie très haut débit

* NRJ 12, I-Concerts et National Geographic disponibles en attendant TF1, M6, Canal Plus , Cinécinéma et bien d’autres, nous précise Free.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur