La Galaxy Tab ressemble trop à l’iPad et est interdite en Europe

CloudMobilitéTablettes
Samsung Galaxy Tab 10.1

La justice allemande a décidé de donner raison à Apple dans son différent avec Samsung, et interdit la vente et l’importation de la tablette Galaxy Tab 10.1 en Europe.

Rien ne va plus pour Samsung. Alors que le fabricant coréen est bien parti pour prendre la place de premier constructeur de smartphones, il se voit interdit de commercialiser en Europe sa Galaxy Tab 10.1 explique Silicon.fr.

Un embargo décidé par le jugement d’un tribunal allemand de Düsseldorf, hier mardi 9 août 2011.

Injonction préliminaire qui s’applique à l’ensemble des pays de l’Union européenne à l’exception des Pays-Bas où une procédure est également en cours.

Cette décision intervient dans le cadre des poursuites qu’Apple a lancées à l’encontre de son concurrent.

La firme de Cupertino reproche à Samsung les trop grandes similitudes entre la Galaxy Tab 10.1 et l’iPad, technologiques mais aussi dans le “design commercial” , y compris le packaging.

Pas moins de 10 brevets auraient ainsi été violés. C’est néanmoins sur le design du produit que c’est concentrée la décision de la cour allemande.

Depuis avril dernier, les deux groupes (néanmoins partenaires puisque Samsung livre notamment les processeurs A5 de l’iPad 2), jouent au ping-pong à coup de dépôts de plainte respectifs.

États-Unis, Europe mais aussi Corée du Sud, Japon, Australie… le champ de bataille est planétaire.

Mais la guerre (juridique) semble tourner à l’avantage d’Apple. Ce dernier avait été dédouané de l’éventuelle obligation de montrer ses futurs produits à Samsung comme le réclamait son concurrent.

Plus récemment, un tribunal australien a prononcé un verdict similaire à celui de l’Allemagne en interdisant la commercialisation de la Galaxy Tab sur son territoire.

Il s’agit pour le moment d’injonctions préliminaires et non d’un jugement définitif. Samsung peut désormais présenter ses arguments pour prouver qu’il n’a pas plagié l’iPad.

Mais la procédure peut prendre plusieurs mois. Autant de temps perdu sur un marché en pleine croissance puisque les revendeurs n’ont plus le droit de vendre la Galaxy Tab 10.1 sous peine d’amende de 250 000 euros.

Les jugements néerlandais (dont la décision est attendus dans les prochains jours) et américain (en octobre) pourraient arriver aux mêmes conclusions.

Un véritable coup dur pour Samsung qui cherche la bonne formule pour contrer l’hégémonie de l’iPad, notamment en Europe.

Le constructeur coréen aura-t-il intérêt à défendre un produit qui, d’ici le délibéré final, risque de tomber dans l’obsolescence?

Ou se concentrera-t-il sur le lancement de nouveaux modèles, dont la Galaxy Tab 8.9 présentée en mars dernier et annoncée pour août, qui, comme la Galaxy Tab 7 pouces, ne sont pas concernés par les actuelles décisions de justice.

Du moins, jusqu’à ce qu’Apple lâche ses avocats.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur