La géolocalisation débarque sur les mobiles

Mobilité

France Télécom vient d’expérimenter des jeux interactifs pour mobiles Wap qui s’appuient sur la localisation de l’abonné. Une expérience qui, au delà de l’aspect ludique, permettra de déployer des services de proximité comme l’annuaire des commerces, le guidage routier, l’information touristique, etc. Si la précision de la localisation est encore approximative, elle devrait s’améliorer avec les futurs réseaux téléphoniques.

La géolocalisation arrive sur les téléphones mobiles. Sous forme de jeux pour le moment. France Télécom R&D a mis en oeuvre cette technique de localisation d’un abonné à travers deux jeux interactifs testés auprès de 170 utilisateurs de terminaux Wap à Marseille pendant deux mois. Le premier, développé par Ludigames, est une sorte de chasse au trésor. Le joueur reçoit sur son mobile des questions en fonction de l’endroit où il se trouve. Les indices recueillis localement lui permettent de répondre et d’évoluer dans le jeu de piste avant de passer à un autre quartier. Le deuxième titre, plus avancé, est un jeu d’aventure proposé par Infra Games. A travers un personnage qu’il choisit en fonction de son rôle (commerçant, bagarreur, etc.), l’utilisateur doit accomplir une mission qui l’amène, là aussi, à se déplacer dans la ville. Au delà de l’aspect ludique du test, on perçoit vite l’intérêt de la géolocalisation : offrir des services et informations personnalisées. Affichage de la liste des commerces situés dans la zone de l’utilisateur, informations touristiques interactives, guidage géographique, etc.

Confidentialité respectée

Cette technologie de repérage s’appuie sur la reconnaissance de la cellule à laquelle est rattaché le mobile. Actuellement, la précision de localisation du téléphone est d’environ 500 mètres en milieu urbain. Elle devrait être réduite à 100 mètres avec l’arrivée du GPRS et moins de 50 mètres avec l’incertain UMTS. Pour jouer, l’abonné doit donner son accord formel (en appuyant sur une touche). Une façon d’accepter d’être localisé, ce qui le protège des sollicitations non formulées de sa part. Par ailleurs, seul le numéro d’identifiant, et non le numéro de téléphone, est communiqué au fournisseur de service. La confidentialité de l’identité est ainsi assurée, selon France Télécom, conformément aux dispositions de la Cnil. France Télécom a déjà mis en oeuvre sa technologie à travers le service “A proximité” sur l’ensemble de son réseau Orange. Ce service délivre les “bonnes adresses” de l’endroit où l’abonné se trouve. Sera-ce pour autant suffisant pour relancer la vente des mobiles Wap en attendant l’imminent GPRS ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur