La gestion de contenu stimulée par l’optimisation des processus

Cloud

Sur le marché de la gestion de contenu, c’est la course à la taille critique. Pour les pure players, il s’agit de se renforcer afin de faire face à l’arrivée des EMC, IBM ou Microsoft.

Depuis quelques mois, la concentration du marché de la gestion de contenu autour d’une demi-douzaine d’acteurs s’accélère. Récemment, c’est Vignette qui rachetait Tower Technology (voir édition du 27 janvier 2004) ou, fin octobre 2003, le canadien Open Text qui s’emparait de l’allemand Ixos (voir édition du 22 octobre 2003). La sortie de la nouvelle version de la plate-forme de ce dernier est l’occasion de revenir avec le directeur général de la filiale française, Olivier Rivière, sur cette acquisition. Il nous rappelle que “tous les éditeurs positionnés sur la gestion de contenu sont à la recherche de la taille critique, notamment pour être en mesure d’offrir la qualité de support demandée par les grandes entreprises ; ils souhaitent également élaborer une offre couvrant tous les aspects de la gestion de contenu, de l’archivage au workflow”. Et la fusion entre Open Text et Ixos obéit à cette double logique de recherche de la taille critique et d’élargissement de la couverture fonctionnelle, Open Text étant connu pour son moteur de workflow et Ixos pour sa gestion de l’archivage et de la restitution de très gros volumes de contenu. Sans nul doute, il s’agit également pour ces éditeurs de taille moyenne ? Open Text a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 140 millions d’euros contre 127 millions pour Ixos ? de mieux résister à l’arrivée sur leurs plates-bandes de très grands groupes, comme le fournisseur d’équipements de stockage EMC, via l’acquisition de Documentum (voir édition du 15 octobre 2003), IBM ou encore Microsoft. “Face à un Microsoft qui avance dans l’ombre en développant une offre destinée au plus grand nombre, les éditeurs comme Ixos se doivent de prendre en charge les aspects les plus complexes de la gestion de contenu”, rappelle Olivier Rivière.

Se protéger en cas de litige

A titre d’exemple, la version 6 de la plate-forme d’Ixos, qui n’intègre pas encore le moteur de workflow d’Open Text, apporte entre autres nouveautés la gestion des métadonnées, laquelle permet d’identifier comme appartenant à un même dossier des informations issues de tout type d’application. Si les grands de l’informatique s’intéressent de près à la gestion de contenu, c’est que, selon les divers cabinets d’études, ce secteur connaît et connaîtra dans les années à venir une forte croissance (voir édition du 1er décembre 2003). “L’un des moteurs de cette croissance, explique Olivier Rivière, est l’optimisation des processus de gestion comme la dématérialisation des factures. Bien qu’équipés de PGI, les services comptables des grandes entreprises ne savent bien souvent pas traiter de façon efficace de gros volumes de factures. Un autre vecteur de croissance est l’archivage de documents comme les e-mails afin de se protéger en cas de litige. Les obligations légales de conservation des documents comptables sont également un facteur d’adoption de nos produits, qu’il s’agisse des obligations traditionnelles ou de plus récentes comme celles imposées, aux Etats-Unis, par la loi Sarbanes-Oxley ou, en France, par la loi sur la sécurité financière.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur