La guerre des pages aura bien lieu

Cloud

Alors que Quark prépare la première bêta de Xpress 5, Adobe peaufine InDesign, son Xpress-killer.

Le monde de la PAO sur Mac est en pleine effervescence avec la présentation officielle à la fin du mois d’InDesign, un logiciel connu jusqu’ici sous le nom de K2 et souvent présenté comme un “Xpress-killer”. Une étude menée par Adobe ces dernières semaines en dévoile les grandes lignes. L’éditeur de Photoshop et d’Illustrator a en effet distribué des questionnaires à un panel de professionnels de la PAO afin de savoir quelle somme ils étaient prêts à débourser et quelles fonctions les intéressaient le plus ?sans doute pour les mettre en évidence sur la boîte du logiciel et dans les publicités.

Tandis que la fourchette des prix proposés oscille entre 299 et 699 dollars (1800 et 4200 francs), la liste des fonctions données par Adobe donne une idée précise de la nature du logiciel.

Conçu pour supplanter QuarkXpress, InDesign supportera complètement le format de fichiers de son concurrent. Il permettra d’ouvrir et d’éditer directement les fichiers de l’outil PAO de Quark. En outre, on pourra importer les raccourcis clavier utilisés sous Xpress.

Le logiciel proposera aussi une fonction d’annulation avec historique (Undo/redo illimité). Les objets qui composeront un document (textes, images… ) pourront être superposés, assemblés en bloc et verrouillés à un endroit comme c’est aujourd’hui le cas avec Photoshop et Illustrator. L’interface sera complètement cohérente avec les deux logiciels phare d’Adobe dont on retrouvera les palettes et les raccourcis clavier. InDesign permettra aussi d’importer facilement des fichiers Photoshop ou Illustrator.

Il inclura des outils de dessin vectoriel s’appuyant sur les courbes de Bézier et permettra des zooms très fins et très puissants de 5 à 4000%. Enfin, d’après l’étude, il supportera complètement le format PDF (édition, sauvegarde avec paramètres d’impression et gestion des couleurs).

InDesign sera officiellement présenté au Seybold qui commence le 1er mars prochain à Boston. Il devrait être commercialisé au début de l’été. Vu le poids d’Adobe dans le monde de l’édition et les prix peu élevés mentionnés par l’étude, il pourrait faire beaucoup d’ombre à QuarkXPress. L’actuel numéro un du secteur n’entend toutefois pas dormir sur ses lauriers. Il sollicite la participation de bêta testeurs depuis son site Web afin de mettre au point la version 5 de Quark Xpress et de Quark Xpress Passport.

Pour en savoir plus :

* Rendez-vous au Seybold 99.

* Quark recherche des bêtas testeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur