La hausse de la TVA ne fait pas les affaires de SFR

CloudRéseauxTrès haut débit

SFR a accusé une baisse de 2% de son chiffre d’affaires au premier semestre, en raison notamment de l’augmentation de la TVA sur les abonnements triple play et mobile. Mais les recrutements continuent de bien se porter.

L’augmentation de la TVA sur les services mobiles et Internet a clairement impacté les résultats de SFR, ne manque pas de noter Silicon.fr.

Dans son rapport semestriel 2011, la maison mère Vivendi informe que l’opérateur a réalisé un chiffre d’affaires de 6,12 milliards d’euros, en baisse de 2% par rapport au premier semestre 2010. Et de -8 % pour un résultat opérationnel (EBITDA) de 1,945 milliard.

“Dans un contexte concurrentiel très dynamique, le début de l’année 2011 est marqué par la mise en application au 1er janvier de la hausse de la TVA, que SFR a choisi de ne pas répercuter sur ses clients mobiles. En excluant l’application du nouveau régime de TVA et les baisses de tarif imposées par les régulateurs [sur les SMS, terminaison d’appel mobile et fixe, itinérance, NDLR], la croissance du chiffre d’affaires est de 2,7  %“, indique le groupe.

C’est particulièrement l’activité mobile qui morfle. A 4,26 milliards d’euros, le chiffre d’affaires tombe de 3,9% annuellement. Dont -5,1% (à 4 milliards) pour les services mobiles (activité mobile hors ventes des équipements). Sans l’affaire de la TVA, ce service aurait vu son résultat progresser de 1,5%, assure Vivendi.

Néanmoins, SFR a continué à recruter. Pas moins de 200 000 nouveaux clients mobiles sont venus s’ajouter à une base désormais constituée de 21,06 millions d’utilisateurs (dont plus de 16 millions d’abonnés, soit 76,2% du parc clients). Les nouveaux entrants ont visiblement été attirés par les sirènes des smartphones dont la part totalise 34% de l’ensemble des clients (contre 21% fin juin 2010).

« Ce qui se traduit par une progression du chiffre d’affaires des données sur le mobile de 30  % par rapport au premier semestre 2010 », précise le groupe média. Merci les smartphones, donc.

Avec un chiffre d’affaires en hausse de 1,3% (2,4 % à TVA constante) à 2 milliards d’euros, l’activité Internet fixe fait meilleure figure. 96 000 nouvelles souscriptions aux offres ADSL/fibre résidentielles sont venus s’ajouter à la base clients qui frôle désormais les 5 millions (4,983 précisément). Dont 415 000 abonnés à l’offre Neufbox Evolution lancée en novembre 2010 (soit moins de 60 000 par mois). Au final, le secteur fixe affiche une croissance annuelle de 6,4%.

SFR entend rebondir au second semestre et en 2012, notamment grâce à un certain nombre de partenariats « majeurs » (et quelques augmentations tarifaires).

Citons les accords MVNO avec La Poste, Virgin Mobile. Ainsi que l’accord de distribution passé avec la Fnac dont 83 magasins, « tous situés à des emplacements de premier choix », mettront à disposition de SFR des espaces réservés. La chaîne de boutiques maison ne suffit plus ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur