La logistique d’Amazon France un peu perturbée par une grève

Mobilité

Après un appel de la section FO d’Amazon France, un débrayage au nom du pouvoir d’achat des salariés est survenu. La direction française du groupe e-commerce veut limiter l’impact sur le client final.

Augmentation de salaire, prime, tickets restaurants…Ce mardi 15 décembre entre 10h00 et 15h00, la section syndicale de Force Ouvrière (FO) a appelé les salariés de l’entrepôt dédié à la logistique d’Amazon France de Saran (Loiret) à faire grève.

Selon le premier bilan effectué par l’AFP, une soixantaine de collaborateurs a répondu à l’appel de FO. Sachant que l’effectif global du centre logistique d’Amazon France dépasse les personnes en temps normal.

« Fin octobre, la direction de l’entreprise a augmenté les salaires de 1,5% et rien d’autre, en prenant une décision unilatérale. Cette augmentation n’est pas suffisante et ne permet pas d’améliorer et d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés ! », soutient la section FO dans son argumentaire syndical.

« Nous nous préparons au mieux pour que nos clients ne soient pas impactés », a assuré de son côté la direction d’Amazon France. « Nous sommes très reconnaissants des efforts faits par nos salariés dans nos centres de distribution ». Tout en poursuivant : « Chez Amazon, nos clients sont notre priorité, nous continuerons à faire de notre mieux pour que la qualité de l’expérience d’achats sur Amazon soit la meilleure possible, et cela inclut bien entendu le fait d’être livré à temps pour Noël ».

Face aux risques d’engorgement de l’entrepôt de Saran, le groupe Amazon, un pionnier du Net marchand aux Etats-Unis, serait en train d’étudier l’ouverture d’un deuxième site dans le Sud de la France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur