La Mairie de Paris déploie un progiciel financier de SAP

Cloud

SAP remporte une nouvelle victoire dans l’administration publique. La Ville de Paris adopte sa solution mySAP ERP.

Retenu en avril par le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (Minefi) pour le déploiement dun progiciel d’information financière, budgétaire et comptable unique à l’ensemble des ministères français (voir édition du 4 avril 2006) et, plus récemment, par l’Institut géographique national (IGN), SAP multiplie les succès remportés auprès de l’administration française. L’éditeur allemand a profité de sa conférence Sapphire (voir édition du 31 mai 2006) pour annoncer que la ville de Paris a également sélectionné mySAP ERP pour sa gestion financière. Cette institution avait elle-même diffusé un communiqué à ce sujet dès le 27 février 2006, précisant que l’adoption de mySAP s’inscrit dans “un vaste programme de remise à niveau et de modernisation” de son système d’information, auquel elle compte consacrer un budget de 160 millions d’euros de 2004 à 2007.

Sur les 44000 agents de la ville de Paris, 2000 utiliseront ce nouveau progiciel, qui remplacera progressivement les solutions comptables existantes à partir du premier trimestre 2007 (et avant un déploiement complet début 2008). De nouvelles applications devraient également être adoptées prochainement, en ce qui concerne les achats et la gestion des opérations notamment.

Plusieurs facteurs auraient joué en faveur du conglomérat allemand lors du processus de sélection, et en particulier le fait que la Ville de Paris était en quête dune solution compatible avec son environnement open source. Le groupe précise que sa solution tourne sous Linux depuis 1999. Elle sera en outre déployée sur le middleware NetWeaver (voir édition du 22 mars 2004) pour faciliter son intégration avec d’autres applications.

Accenture et Bearing Point en charge de lintégration et la maîtrise douvrage

Enfin, à noter qu’Accenture est chargé d’intégrer le progiciel SAP dans le système d’information de la Ville. Un marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage a également été confié à Bearing Point.

Et l’aventure ne s’arrête pas là pour SAP. “Notre objectif n’est pas de cumuler les victoires face à certains de nos concurrents. Nous souhaitons avancer dans le secteur public dans son ensemble”, indique Bruno Gonzales, directeur service public de SAP France. “Il nous faut aujourd’hui progresser sur des segments qui sont plus des marchés de volume ou de masse, comme les collectivités locales, le monde hospitalier ou les petits établissements publics. Sur ces marchés, il est impératif d’être très pertinent et de montrer que l’on est capable de délivrer, quelle que soit la taille de l’administration.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur