La messagerie instantanée explose en entreprise

Mobilité

L’utilisation de services de messagerie instantanée (MI) en entreprise devrait exploser dans les années à venir, affirme une étude récente. Effectivement, tous les acteurs de ce marché multiplient annonces et partenariats. Tendance : l’intégration de la MI au système d’information.

S’il y a un domaine de l’informatique d’entreprise qui connaît actuellement un incontestable succès, c’est bien la messagerie instantanée (MI) (voir édition du 11 avril 2003). C’est ce qu’affirme une étude récente réalisée par Radicati Group : le nombre de personnes utilisant la MI dans le cadre de leur activité professionnelle devrait en effet exploser dans les cinq années à venir, passant de 60 millions actuellement à 349 millions en 2007. Pour le moment, il s’agit surtout d’une pratique américaine puisque 67 % des entreprises utilisant une application de MI sont basées aux Etats-Unis. L’étude explique cela par le fait que les spécialistes de la MI sont eux-mêmes américains et tout naturellement ils visent dans un premier temps leur marché domestique. Mais l’Europe et le reste du monde seront inexorablement touchés par le phénomène : s’il n’y a que 20 % des déploiements de MI qui concernent actuellement les entreprises d’Europe de l’ouest, cette proportion sera en 2007, toujours selon la même source, de 32 %. Quant au marché des solutions professionnelles de MI, Radicali Group l’évalue aujourd’hui à 116 millions de dollars. Un chiffre qui devrait tripler d’ici à 2007 pour atteindre 344 millions de dollars. A cela s’ajoute le marché des technologies d’intégration au système d’information de l’entreprise, permettant de développer des applications à valeur ajoutée. Il s’agit d’un petit marché dont le chiffre d’affaires s’élève en 2003 à 2,6 millions de dollars. Il devrait atteindre 7,5 millions de dollars en 2007.

Partenariats tous azimuts

Radicali distingue un troisième groupe de fournisseurs, spécialistes de la gestion et de l’administration des logiciels de MI. Ce sont des éditeurs tels FaceTime Communications ou IMLogic. Cet autre marché représente actuellement un chiffre d’affaires de 6,8 millions de dollars et pèsera 25,7 millions d’ici à 2007. C’est notamment l’absence d’un standard garantissant l’interopérabilité des divers systèmes qui constitue le principal moteur de croissance de ce marché. Une autre preuve du succès de la MI en entreprise est apportée par la pléthore d’annonces relatives à ce domaine applicatif. Pas un jour ne se passe sans que les principaux fournisseurs positionnés sur ce créneau ne dévoilent qui une nouvelle version de son service ou de son logiciel, qui un partenariat afin de mieux sécuriser (voir édition du 12 mars 2003) ou administrer sa solution… Rien que ces jours-ci c’est par exemple FaceTime Communications, spécialiste de l’administration, qui a présenté lundi deux nouveaux produits conçus l’un pour gérer les communications, c’est à dire définir les règles du bon usage d’applications de MI mais également de peer-to-peer, de Web conferencing et de voix sur IP, et l’autre pour sécuriser et archiver les communications. C’est AOL qui noue un partenariat avec IMlogic, autre spécialiste de l’administration, dans le but de renforcer les caractéristiques professionnelles de son service.

Microsoft et la téléphonie sur IP

C’est encore Yahoo qui intègre à son service destiné aux entreprises des fonctionnalités permettant de créer des téléconférences en format Web, et ce grâce à un partenariat avec WebEx. Le même Yahoo a par ailleurs conclu un partenariat avec le spécialiste des serveurs d’applications, BEA Systems, aux termes duquel BEA intégrera le logiciel de MI de Yahoo dans son environnement de développement, dans le but de le relier aux autres composantes du système d’information. C’est du reste une tendance forte du marché de la messagerie instantanée en temps réel : l’intégration à des applications telles que le CRM, les applications de gestion et plus généralement aux processus critiques de l’entreprise. C’est sur cette promesse d’intégration forte que Microsoft compte lui aussi séduire les entreprises. L’éditeur lancera cet été son offre en la matière, Office Real-Time Communications (RTC) Server 2003, qui ira bien au delà de la seule messagerie instantanée puisqu’elle offrira la voix sur IP, la vidéo-conférence et permettra de coupler téléphonie et applications informatiques, à commencer par Office. En résumé, Microsoft ambitionne de gérer à l’aide de RTC tout type de communication. En cela, il empiète sur les plates-bandes des équipementiers spécialistes de la voix et de la téléphonie sur IP, tels Alcatel, Siemens ou Cisco.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur