La MPAA poursuit son offensive contre les sites BitTorrent

Mobilité

L’association de défense du cinéma a déposé six plaintes à l’encontre de sites Web de liens Torrent vers des fichiers partagés illégalement.

Après le cinéma, la télévision. La Motion Picture Association of America (MPAA) a déposé, le 12 mai dernier, six plaintes à l’encontre de sites Web (ShunTV, Zonatracker, Btefnet, Scifi-Classics, CDDVDHeaven et Bragginrights) qui proposent des liens BitTorrent vers des fichiers illégaux d’émissions de télévision, essentiellement des séries télévisées. pelons que les liens BitTorrent s’apparentent à un protocole d’échange peer-to-peer (P2P) et permettent aux internautes de partager des milliers fichiers de quelque nature qu’ils soient, et ce de n’importe quel point du globe. Selon la MPAA, les six sites poursuivis attiraient jusqu’à 100 000 utilisateurs par jour. Le site Btefnet compte à lui seul plus de 48 000 utilisateurs enregistrés qui “nourrissent” le serveur de liens illégaux. Ce n’est pas la première offensive de l’association lobbyiste. En fin d’année 2004, la MPAA s’était déjà attaqué à Suprnova.org, véritable annuaire de fichiers proposés illégalement sur le protocole Torrent (voir édition du 21 décembre 2004). Plus récemment, c’est le site Lokitorrent qui subissait les foudres de l’association de défense des intérêts de l’industrie hollywoodienne (voir édition du 14 février 2005). Des opérations couronnées de succès puisque, selon la MPAA, “90 % des sites pousuivis ont été fermés”. Et le nombre de serveurs BitTorrent opérationnels aurait chuté de 40 %. Selon la société d’audit Envisional, le piratage sur les émissions de télévision avait augmenté de 150 % en 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur